Actualisé

BerneManoeuvres moins sûres à cause d'un outil numérique

Lisa, système de communication qui permet la liaison entre la loco et le personnel accrochant les wagons, est défaillant.

par
bsc/jbm
Le boîtier jaune permet de coordonner des procédures délicates

Le boîtier jaune permet de coordonner des procédures délicates

Keystone/Keystone

Fini l'analogique. Dans les gares, pour faciliter la mise en place des wagons qui composent les trains, les CFF ont adopté depuis 2015 un système de radio numérique appelé Lisa (acronyme anglais signifiant «accessoire léger et intégré pour la manœuvre»). Il se présente comme une boîte jaune que les employés portent sur la poitrine.

Un progrès? Pas vraiment, selon le syndicat des cheminots, le SEV. Il relève qu'avec ce système numérique, soit la communication passe, soit c'est le silence. Avec l'ancien dispositif analogique, le collaborateur pouvait distinguer les ordres au milieu des grésillements. Pour ne rien arranger, Lisa n'est pas étanche. «C'est une chance qu'il n'y ait pas eu de blessures graves ni de décès jusqu'à présent», résume le SEV dans son journal.

Les CFF ont pris des mesures immédiates, ont-ils fait savoir dans un communiqué. Ils ont appelé leur personnel à cesser toute manœuvre en cas d'interruption radio. De plus, des mesures sont effectuées pour déterminer les endroits où les communications sont interrompues. Par ailleurs, tous les équipements actuels seront remplacés par de nouveaux appareils dès l'été prochain. Principale nouveauté: des boîtiers étanches et résistants aux chocs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!