Actualisé 09.01.2009 à 21:15

Coupe du monde de géant à Adelboden

Marc Berthod à la recherche de son salut

Une fois encore, les Suisses sont attendus au tournant, sur le Chüenisbärgli d'Adelboden, demain, à l'occasion du géant de Coupe du monde (10h15 et 13h15 sur TSR2).

L'an dernier, le Grison Marc Berthod s'était imposé devant le Valaisan Daniel Albrecht.

A la veille d'une course qui promet d'être somptueuse en raison de l'état d'enneigement optimal de la piste et du soleil prévu, les hommes de Martin Rufener ont livré leurs dernières impressions (voire infobox).

A l'honneur sur Chuenisbärgli les deux dernières années, Marc Berthod entend renouer avec les résultats positifs sur ce tracé qu'il affectionne particulièrement. Après avoir vu sa préparation et son début de saison perturbés par des blessures, le Grison se dit d'attaque pour frapper un grand coup : « Je me sens au top physiquement, bien dans ma tête. A l'entraînement, j'ai excellent feeling et je réalises de bons temps ». Pour autant, le lauréat du slalom 2007 d'Adelboden pêche encore à la concrétisation, cet hiver. Pour ne rien arranger pour lui, les autres Suisses cartonnent en géant. En tête du classement de la spécialité, Daniel Albrecht s'est imposé à Sölden et Alta Badia. Carlo Janka a pour sa part enlevé l'épreuve de Val d'Isère tandis que Didier Cuche, le plus régulier des Suisses cet hiver, occupe le 3e rang provisoire du classement de la discipline.

Contraint de réaliser un coup demain, Marc Berthod veut croire en son étoile : « je prends ça comme une nouvelle grande chance de faire un bon résultat, sur une piste qui m'a très bien réussi ces dernières années. J'espère parvenir à me libérer. Concrètement, ce qui me manque aujourd'hui, c'est de réaliser deux bonnes manches », a-t-il déclaré, l'air serein et le regard plein d'espoirs.

Marc Fragnière, Adelboden

Ce qu’ils ont dit :

Didier Cuche, vainqueur du géant d’Adelboden en 2002 :

« Les excellents résultats réalisés par notre équipe cet hiver en géant n’apportent pas de pression supplémentaire. On s’en met déjà suffisamment soit même, indépendamment des résultats des autres. C’est un plaisir de se retrouver ici à Adelboden. Le fait d’avoir déjà gagné sur cette piste apporte son lot de sérénité. Je sais que si je skie à mon niveau les deux manches, je peux être tout devant ici. C’est très bon pour la tête. C’est toujours plus facile d’être dans cette situation que de devoir préparer une course sur une piste qui ne nous convient pas ».

Didier Défago :

« Jusqu’ici tout s’est bien passé cette saison. J’ai pu recharger mes batteries durant la pause bienvenue, après Bormio. Habitué des top 10, j’espère me rapprocher des podiums en janvier. J’ai obtenu les minimas pour les disciplines de vitesse et le géant, cela me permet de skier sans pression pour les Mondiaux. Certes la concurrence est vive en géant à l’interne, et il serait évidemment bien vu de faire un truc ici à Adelboden.

Carlo Janka :

«Mon succès à Val d’Isère me permet d’aborder sereinement cette course. Je vais tenter de produire mon meilleur ski sur cette piste sur laquelle je m’élancerai pour la deuxième fois en Coupe du monde. On verra ce que cela va donner. Tout résultat dans le top 10 suffira à mon bonheur. J’espère avant tout réalisé deux bonnes manches. Cette course a déjà réussi à de jeunes loups, mais les vétérans du circuit n’y sont jamais demeuré en reste. Albrecht et Berthod auront à cœur d’y briller tandis que Cuche et Raich sont forcément attendus.

mfr

Adelboden. Coupe du monde messieurs. Géant (10h15/13h15). Ordre de départ:

1 Aksel Lund Svindal (No). 2 Ted Ligety (EU). 3 Benjamin Raich (Aut). 4 Daniel Albrecht (S). 5 Massimiliano Blardone (It). 6 Didier Cuche (S). 7 Manfred Mölgg (It). 8 Marc Berthod (S). 9 Davide Simoncelli (It). 10 Carlo Janka (S). 11 Hannes Reichelt (Aut). 12 Thomas Fanara (Fr). 13 Jean-Baptiste Grange (Fr). 14 Ivica Kostelic (Cro). 15 Cyprien Richard (Fr). 16 Didier Défago (S). 17 Christoph Gruber (Aut). 18 Bode Miller (EU). 19 John Kucera (Can). 20 Peter Fill (It) 21 Romed Baumann (Aut). 22 Stephan Görgl (Aut). 23 Marcus Sandell (Fin). 24 Kjetil Jansrud (No). 25 Joël Chenal (Fr). 26 Markus Larsson (Su). 27 Gauthier de Tessières (Fr). 28 Philipp Schörghofer (Aut). 29 Ales Gorza (Sln). 30 Marcel Hirscher (Aut). Puis les autres Suisses: 53 Sandro Viletta. 57 Marc Gini. 71 coureurs en lice.

Données techniques: piste Chuenisbärgli, 430 m de dénivelé, 52 portes, traceurs: F. Raich (Aut) en 1re manche, M. Guadagnini (It) en 2e.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!