Slalom de Madonna: Marcel Hirscher écrase la concurrence
Actualisé

Slalom de MadonnaMarcel Hirscher écrase la concurrence

L'Autrichien Marcel Hirscher a dominé le slalom nocturne de Madonna di Campiglio (It). Le meilleur Suisse, Markus Vogel, est 6e.

Marcel Hirscher remporte le slalom de Madonna di Campiglio.

Marcel Hirscher remporte le slalom de Madonna di Campiglio.

Marcel Hirscher est bel et bien le troisième surhomme de la Coupe du monde. L'Autrichien en a donné la preuve en raflant la victoire lors du slalom nocturne de Madonna di Campiglio (It), montrant qu'il n'avait rien à envier à Aksel Lund Svindal et Ted Ligety.

Les trois hommes écrasent la Coupe du monde cette saison. Svindal domine la vitesse, Ligety survole le géant et Hirscher joue les métronomes en technique. En triomphant mardi soir, le coureur de Salzbourg est, en effet, monté sur son septième podium de l'hiver en autant d'épreuves dévolues au slalom ou au géant. Autre statistique affolante, Hirscher a accumulé 17 podiums (!) en 2012. Personne n'a fait mieux sur une année depuis le légendaire Ingemar Stenmark.

Sous les projecteurs de Madonna di Campiglio, de retour en Coupe du monde après sept ans d'absence, Hirscher a fait un festival en remportant les deux manches et larguant son dauphin, l'Allemand Felix Neureuther, à 1''61 !

L'autre grand bonhomme de la soirée a été le Japonais Naoki Yuasa. Anonyme 26e après la manche initiale, le risque-tout de Sapporo s'est lâché sur le second tracé pour bondir au 3e rang final et s'offrir le premier podium de sa carrière. Il faut remonter à mars 2006 pour retrouver un skieur nippon si bien classé (Akira Sasaki 2e à Shigakogen).

Vogel dans le top 10

Côté helvétique, il a fallu attendre ce slalom pour retrouver enfin le sourire. Une situation paradoxale quand on connaît les difficultés des Suisses dans cette discipline depuis de nombreux hiver. Le mérite en revient à Markus Vogel, classé au 6e rang. Le Nidwaldien de 28 ans n'avait jamais été si bien classé en Coupe du monde.

Déjà en vue la semaine dernière en Coupe d'Europe (2 podiums), le slalomeur de Beckenried a prouvé qu'il avait mûri. Souvent crispé lors des secondes manches, il a cette fois-ci tenu le choc, assumant parfaitement son statut de leader du slalom helvétique, qui n'avait plus intégré le top 10 en slalom depuis mars 2011.

Marc Gini a, lui, pris une encourageante 23e place. Gêné par ses genoux depuis de longs mois, le Grison n'avait plus marqué de points depuis une 4e place à Lenzerheide en mars 2011. Cela s'est moins bien passé pour son compatriote Reto Schmidiger, une nouvelle fois privé de seconde manche. Quant aux novices valaisans Luca Aerni (1ère Coupe du monde) et Ramon Zenhäusern (3e), ils n'ont pas non plus réussi à passer le «cut».

Un mort sur la piste

A noter finalement que cette course a été endeuillée par la mort d'un juge de porte durant la première manche. Victime d'un malaise cardiaque, ce moniteur de ski, âgé de 70 ans, est décédé sur place malgré les tentatives de réanimation.

Une dizaine de coureurs sera encore en lice jeudi à Paganella (It) pour une lucrative exhibition mêlant course de ski et concert de musique. Svindal, Ligety et autres Hirscher se disputeront ainsi le chèque de 70'000 euros (84'000 francs) promis au vainqueur de cette 3e édition de l'Alpine Rockfest.

Quant la Coupe du monde messieurs, elle reprendra ses droits après Noël pour la descente de Bormio (It). Le première entraînement est programmé le 27 décembre, la course le 29.

(si/afp)

Ton opinion