Débacle de l'UBS: Marcel Ospel auditionné dans un lieu secret
Actualisé

Débacle de l'UBSMarcel Ospel auditionné dans un lieu secret

Devenu très discret depuis bientôt deux ans, l'ex-patron de l'UBS devra s'expliquer devant les parlementaires ce printemps. L'audition se tiendra dans un lieu secret, par souci de sécurité.

par
mlu/tde
Marcel Ospel assure n'avoir rien à se reprocher avant son audition prévue ce printemps.

Marcel Ospel assure n'avoir rien à se reprocher avant son audition prévue ce printemps.

Annoncée vendredi dernier par 20 Minuten Online, la nouvelle est aujourd'hui confirmée. Marcel Ospel se présentera devant le groupe de travail des chambres fédérales chargé de faire la lumière sur la débâcle de l'UBS.

«Je n'ai rien à cacher», déclare aujourd'hui dans le Blick Marcel Ospel, lui qui annonçait en février 2008, alors à la tête de la banque suisse, une perte abyssale de plus de quatre milliards de francs. Isolé, il démissionne 2 mois plus tard, en avril 2008. La Confédération, elle, viendra au secours de la banque, dont la faillite aurait été trop dangereuse pour l'économie suisse.

Le groupe de travail, qui tentera tant bien que mal de faire la lumière sur des évènements extrêmement complexes, compte bien entendre d'autres acteurs importants de la saga UBS . Les anciens patrons, Peter Wuffli et Marcel Rohner se déclarent prêts à être interrogés. Idem pour l'actuel chef Oswald Grübel, et le président du conseil d'administration, Kaspar Villiger.

Les banquiers ne seront cependant pas entendus au Palais fédéral, mais dans un lieu secret, pour des raisons de sécurité et de discrétion.

Ton opinion