Uri: Marche arrière sur l'A2 pour éviter un contrôle
Publié

UriMarche arrière sur l'A2 pour éviter un contrôle

Une scène surréaliste s'est jouée samedi sur l'autoroute près d'Erstfeld. Trois poids lourds transportant des voitures ont reculé sur l'A2 afin de se soustraire à un contrôle.

par
Nathan Keusch/ofu
1 / 4
Ces trois poids lourd ont voulu éviter un contrôle sur l'A2, samedi passé (15 février 2020) à Erstfeld (UR). Du coup, ils ont fait marche arrière sur l'autoroute sur environ 300 mètres.

Ces trois poids lourd ont voulu éviter un contrôle sur l'A2, samedi passé (15 février 2020) à Erstfeld (UR). Du coup, ils ont fait marche arrière sur l'autoroute sur environ 300 mètres.

Police cantonale uranaise
Interceptés pas une patrouille de police, les trois véhicule ont été conduits au centre de compétence pour le trafic lourd à Erstfeld.

Interceptés pas une patrouille de police, les trois véhicule ont été conduits au centre de compétence pour le trafic lourd à Erstfeld.

Keystone/Urs Flueeler
Divers manquements techniques ont été découverts sur les camions.

Divers manquements techniques ont été découverts sur les camions.

Keystone/urs Flueeler

La police cantonale uranaise a reçu un signalement étrange samedi dernier. Plusieurs personnes ont affirmé avoir vu trois camions faire marche arrière sur l'A2 près d'Erstfeld (UR). Des vérifications effectuées par une patrouille confirment que trois poids lourds transportant des autos ont reculé sur la voie de droite ainsi que sur la bande d'arrêt d'urgence sur environ 300 mètres afin d'éviter un contrôle.

Les trois véhicules ont été conduits au centre de compétence pour le trafic lourd à Erstfeld. Divers manquements techniques ont été constatés sur les camions. Ceux-ci se trouvent actuellement en réparation. Ils pourront reprendre la route une fois les travaux terminés.

Caution de plusieurs milliers de francs

Dans un communiqué, la police informe que les trois conducteurs de la Macédoine du Nord ont été dénoncés à la justice. Ils ont par ailleurs été tenus de s'acquitter d'une caution de plusieurs milliers de francs.

Pour Reto Jaussi, directeur de l'Association suisse des transports routiers (ASTAG), la manœuvre des camionneurs est totalement irresponsable. «Nous ne tolérons en aucun cas ce genre de comportement.» Il tient cependant à préciser que la plupart des conducteurs de poids lourds n'ont rien à se reprocher. C'est d'ailleurs la première fois qu'il entend parler de camions faisant marche arrière sur l'autoroute pour se soustraire à un contrôle.

Ton opinion