Formule 1: Marche arrière toute sur le système de qualifications
Publié

Formule 1Marche arrière toute sur le système de qualifications

Il n'aura pas fallu plus de deux GP aux écuries pour réussir à faire plier les dirigeants du championnat.

photo: Keystone/AP

Dès le GP de Chine, les qualifications devraient revenir au mode qui était en vigueur en 2015 et les saisons précédentes. Les écuries ont réussi à se faire entendre auprès de Bernie Ecclestone et Jean Todt.

La nouvelle formule de qualification, introduite cette année, a fait l'unanimité contre elle lors des GP d'Australie et du Bahreïn. Pilotes, écuries mais également le public ont vertement critiqué ce nouveau mode, qui prévoit des éliminations successives toutes les 90 secondes en cours de portion (Q1, Q2, Q3). L'ancien format contient lui aussi les trois portions (Q1, Q2 et Q3) mais pas d'élimination directe au fur et à mesure.

Censée pimenter le spectacle, cette réforme a eu l'effet inverse: la plupart des pilotes n'ont pas joué le jeu. Les Mercedes semblant intouchables, ils ne se sont pas battus pour la pole position, préférant économiser leurs pneus pour la course du dimanche.

Demande unanime

Les onze écuries présentes en Formule 1 ont réclamé l'abandon de ce type de qualifications et le retour à l'ancienne manière de faire. «A la suite de la demande unanime des équipes, exprimée dans une lettre reçue ce jour, Jean Todt, président de la FIA et Bernie Ecclestone, représentant du titulaire des droits commerciaux, acceptent (...) la proposition de revenir au format de qualifications en vigueur en 2015», ont-ils indiqué jeudi.

«Cette proposition, si elle est approuvée par les organes de gouvernance de la F1, entrera en vigueur dès le Grand Prix de Chine (ndlr: le 17 avril) et s'appliquera pour le reste de la saison», ont précisé la FIA et Formula One Management (FOM) dans un communiqué commun.

Ce qui semble certain, c'est que ces atermoiements ne font rien pour redorer l'image de la F1. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion