Bulgarie: Marche aux flambeaux de l'extrême droite à Sofia
Actualisé

BulgarieMarche aux flambeaux de l'extrême droite à Sofia

Plusieurs dizaines de militants d'extrême droite ont défilé dans la capitale bulgare samedi, au grand désarroi des autorités locales.

Les autorités ont vainement tenté de faire interdire la marche. (Samedi 17 février 2018)

Les autorités ont vainement tenté de faire interdire la marche. (Samedi 17 février 2018)

AFP

Plusieurs centaines de militants d'extrême droite vêtus de noir ont manifesté samedi soir dans les rues de Sofia, allumant des flambeaux en mémoire d'un général bulgare pro-nazis.

Une marche «honteuse»

Les autorités locales ont tenté d'interdire la marche, qui se tient chaque année depuis plus de dix ans et que le gouvernement considère comme «honteuse». Depuis le 1er janvier, la Bulgarie assure la présidence semestrielle tournante de l'Union européenne.

Les organisateurs ont cependant obtenu d'un tribunal le droit de manifester.

«Nous n'acceptons pas d'être taxés d'antisémites, de néonazis ou de fascistes. Nous sommes juste nationalistes», a affirmé à l'AFP le chef de file de la marche Zvezdomir Andronov.

«Stopper l'immigration non-européenne»

Plusieurs dizaines de militants de groupes d'extrême droite venus de différents pays européens ont pris part à cette manifestation.

Le Suédois Robert Eklund, du Mouvement de résistance nordique, a ainsi expliqué être venu en Bulgarie «pour combattre un ennemi commun: le multiculturalisme, la mondialisation et l'Union européenne». Il veut «stopper l'immigration non-européenne».

Les manifestants ont marché dans les rues du centre de Sofia pendant plus de deux heures, allumant des flambeaux et scandant le nom de Hristo Lukov, un général bulgare connu pour son soutien à l'Allemagne hitlérienne et son antisémitisme pendant la Seconde Guerre mondiale. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion