Actualisé 25.11.2019 à 16:33

AutomobileMarché mondial en baisse de 4% en 2019

Selon l'agence de notation Fitch, il y a eu moins d'acquisitions de voiture cette année. La faute à la Chine, où les ventes ont baissé de 11%.

La chute serait plus forte «en valeur absolue» qu'en 2008, année de la crise financière.

La chute serait plus forte «en valeur absolue» qu'en 2008, année de la crise financière.

Keystone

Les ventes mondiales de voitures particulières devraient baisser d'environ 4% sur l'ensemble de l'année 2019, à 77,5 millions d'unités, selon l'agence de notation Fitch qui ne prévoit pas de rebond pour 2020.

«Il semble qu'il y ait peu de raison d'anticiper un rebond des ventes mondiales d'automobiles en 2020, même si les ventes en Chine pourraient se redresser marginalement d'environ 1%», a estimé l'économiste en chef de Fitch, Brian Coulton, dans un communiqué publié lundi. «Le marché automobile va probablement continuer à peser lourdement sur l'industrie mondiale et sur les économies très exposées à ce secteur, comme l'Allemagne», a-t-il ajouté.

Pour 2019, Fitch prévoit un marché en baisse de plus de 3 millions de voitures. La chute serait ainsi plus forte «en valeur absolue» qu'en 2008, année de la crise financière, même si en pourcentage le recul s'élevait alors à -5%. La baisse est aussi «bien pire» que ce qui était attendu au printemps dernier, estime M. Coulton.

«Faiblesse générale»

«La principale cause des ventes plus faibles que prévu est la Chine. Sur dix mois, les ventes ont baissé de 11% par rapport à l'an dernier (...) et il n'y a pas de signe de reprise notable», constate Fitch. Sur ce seul marché, cette agence prévoit 2,1 millions de ventes en moins, à 21,6 millions de véhicules particuliers.

«Mais la faiblesse est générale», souligne encore Fitch. «Les Etats-Unis et l'Europe de l'Ouest devraient baisser de près de 2% chacun cette année, à respectivement 16,9 millions et 14 millions d'unités. Par ailleurs, les ventes cumulées du Brésil, de la Russie et de l'Inde sont en baisse de 5,5% depuis le début d'année, conséquence d'une forte chute en Inde».

L'an passé, le marché automobile mondial avait déjà reculé de 1,5%, à 80,6 millions d'unités, contre 81,8 millions en 2017. Il s'agissait de la première baisse, après huit années de hausse ininterrompue, depuis la grande crise financière de 2008-2009. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!