Ski alpin – Marco Odermatt écrase le super-G de Wengen
Publié

Ski alpinMarco Odermatt écrase le super-G de Wengen

Le Nidwaldien a fait parler sa classe sur la piste du Lauberhorn. 90 secondes de grand ski pour une première victoire dans la station oberlandaise.

par
Sport-Center
La fin de parcours d’Odermatt.

Marco Odermatt a une nouvelle fois impressionné ce jeudi. Le leader de la Coupe du monde a en effet écrasé le super-G de Wengen, réalisant une manche quasi parfaite. Seul le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, leader de la Coupe du monde de la spécialité, a réussi à tenir tête au Nidwaldien: en tête aux temps intermédiaires sur le haut du parcours, Kilde a finalement dû s’avouer vaincu pour 23 centièmes de seconde.

Odermatt a fait parler son toucher de neige exceptionnel et sa technique sur la fin du parcours, notamment dans le trou des Autrichiens et dans le S final, pour faire la différence par rapport au Norvégien et à l’Autrichien Matthias Mayer, troisième à 58 centièmes. Suivent l’Allemand Romed Baumann (4e à 0’’61), le Canadien James Crawford (5e à 0’’77) et l’Allemand Josef Ferstl (6e à 0’’86).

Le Nidwaldien Marco Odermatt a été impressionnant ce jeudi à Wengen.

Le Nidwaldien Marco Odermatt a été impressionnant ce jeudi à Wengen.

AFP

«Je ne sais pas quoi dire, c’était un jour parfait, a réagi Odermatt au micro de la RTS. J’avais déjà de bonnes sensations ce matin, mais c’était très serré avec Kilde. Il était rapide en haut, mais heureusement, sur le bas, il a perdu du temps.»

Cette victoire permet à Odermatt de conforter sa première place au classement général de la Coupe du monde. Avec 945 points, il compte désormais une avance de 396 points sur Kilde (549) et de 438 sur Mayer (507). Odermatt s’empare aussi de la deuxième place du général provisoire de super-G, à 61 points de Kilde (319 contre 380).

Marco Odermatt peut jubiler: il est actuellement sur une autre planète.

Marco Odermatt peut jubiler: il est actuellement sur une autre planète.

AFP

Outre la performance d’Odermatt, il faut souligner la bonne course de Stefan Rogentin. Le Grison a terminé à la onzième place, à 1’09’’ du Nidwaldien. Par contre, Beat Feuz a déçu: le skieur de Schangnau a commis une grosse faute à mi-parcours. Il a concédé un retard de 1’73’’ sur le triomphateur du jour (24e place).

Niels Hintermann a terminé à la 14e place (+1’’16), juste devant le Neuchâtelo-Valaisan Loïc Meillard (15e à 1’’22). Le Valaisan Justin Murisier est un peu plus loin dans le classement (26e à 1’’80), alors que Gilles Roulin (37e à 2’’45), Urs Kryenbühl (38e à 2’’46) et Thomas Tumler (46e à 3’’23) sont largués.

Ton opinion

23 commentaires