Marco Odermatt termine au 3e rang de la descente de Lake Louise

Actualisé

Ski alpinOdermatt: «Le plus rapide gagne. Et c’était Kilde»

Aleksander Aamodt Kilde a donné le ton. Le Norvégien a remporté la première descente de la saison devant Daniel Hemetsberger et Marco Odermatt. Beat Feuz a lui terminé cinquième.

par
Rebecca Garcia
Marco Odermatt a brillé à Lake Louise.

Marco Odermatt a brillé à Lake Louise.

Getty Images

La première descente de la saison a tenu toutes ses promesses. Sauf peut-être celle de sacrer Marco Odermatt. Le Nidwaldien, en avance sur une bonne partie du parcours samedi à Lake Louise, a finalement accusé du retard sur Aleksander Aamodt Kilde – vainqueur du jour – et Daniel Hemetsberger. «Odi» a surtout perdu du temps sur la fin du tracé, là où Kilde est resté extrêmement rapide. La différence? Dix centièmes seulement. Quatre avec l’Autrichien qui a fini deuxième. «Je n’étais pas super rapide dans le dernier secteur, où j’ai perdu la victoire. Le haut était très bon, mais j’ai fait une erreur sur le bas. Le plus rapide gagne dans notre sport et c’était Kilde», a affirmé le Nidwaldien après la course.

Ce podium est le cinquième d’Odermatt en descente. Le 31e de sa carrière. Et il peut déjà en être fier, lui qui était tout sourire aux côtés de Kilde et Hemetsberger en attendant que tous les coureurs ne s’élancent.

Beat Feuz a terminé à la cinquième place (+0’’63), peu devant Niels Hintermann (+0’’95). Le Zurichois a montré de très belles choses, notamment en étant le plus rapide dans le sixième et dernier secteur. Alexis Monney, le Fribourgeois qui s’était qualifié grâce à ses bons entraînements, s’est classé à la 32e place (+2’’79), à égalité avec son coéquipier Lars Rösti.

L’épreuve canadienne donne le ton, étant donné qu’il s’agissait de la première en vitesse cette saison. L’annulation des épreuves de Zermatt a fait de Killington le premier rendez-vous des descendeurs, qui devaient initialement s’élancer vendredi. Mais les mauvaises conditions météorologiques ont poussé les organisateurs à sacrifier l’un des deux super-G prévus pour disputer la descente à la place.

Une discipline-clé dans la course au général. «Un de mes plus grand rivaux, Aleks’ [Kilde] l’a montré à nouveau. Il a des ambitions pour le titre général», a observé Odermatt. Le Norvégien et le Suisse vont remettre le couvert dimanche, en super-G cette fois. A voir si la hiérarchie sera bousculée.

Ton opinion

3 commentaires