Ski alpin – Marco Odermatt domine le Super-G de Beaver Creek
Publié

Ski alpinMarco Odermatt domine le Super-G de Beaver Creek

Le Nidwaldien a dominé la course aux Etats-Unis jeudi soir. Il s’octroie sa deuxième victoire en Coupe du monde de la saison.

par
Rebecca Garcia
Personne n’a pu rivaliser avec Marco Odermatt à Beaver Creek.

Personne n’a pu rivaliser avec Marco Odermatt à Beaver Creek.

AFP

Il n’a laissé aucune chance à la concurrence, Marco Odermatt. Le skieur de 24 ans a remporté le Super-G de Beaver Creek dans un décor de carte postale jeudi soir.

Il s’est élancé sous le soleil américain avec le dossard numéro 7. L’Autrichien Matthias Mayer avait déjà inscrit un très bon temps au tableau d’affichage, mais il a rapidement dû quitter la première place du podium au profit du Suisse. Aucun débat: le skieur originaire de Nidwald a montré toute sa puissance pour prendre la tête de la course avec 78 centièmes d’avance sur son adversaire. Le Canadien Broderick Thompson a créé la surprise en prenant la troisième place. Alexis Pinturault a commis une erreur qui se paye cher. Parti pour le podium, il finit 6e.

Agressif, volontaire: Marco Odermatt a réalisé un début de parcours parfait avant de laisser transpercer quelques erreurs en s’approchant de la ligne d’arrivée. Ces quelques hésitations se sont toutefois révélées insignifiantes, tant le skieur descendait plus vite que la concurrence sur l’ensemble du tracé américain.

Une domination à conserver toute la saison

Lorsque d’autres athlètes parviennent à grappiller quelques centièmes sur le temps record, ils les perdent quelques virages plus tard, en faisant preuve d’un peu moins de précision que le Suisse. Alexis Pinturault mais aussi Loïc Meillard en ont fait les frais au Colorado. Le Valaisan a mis trop d’entrain dans son geste, et ce qui aurait pu être une prise de risque gagnante l’a propulsé à 2’’82 de retard sur son coéquipier vainqueur du jour. Les autres espoirs helvétiques n’ont pas pu conquérir le podium non plus. Seuls Justin Murisier (8e) et Gino Caviezel (10e) terminent dans le top 10. Beat Feuz, vainqueur de l’épreuve de descente en 2019, s’est lui classé 12e.

Marco Odermatt démontre encore une fois qu’il est l’homme en forme du moment. Déjà vainqueur du Slalom géant de Sölden au mois d’octobre, c’est désormais à Beaver Creek qu’il s’octroie la victoire. Il avait déjà gagné sur cette même piste - en Super-G aussi - en 2019. Reste à prouver cette supériorité tout au long de la saison.

Ton opinion

4 commentaires