Ski alpin – Marco Odermatt souverain à la maison
Actualisé

Ski alpinMarco Odermatt souverain à la maison

Le géant d’Adelboden tient enfin son héros local. Privée de vainqueur suisse depuis 2008, la Chuenisbärgli a vu la victoire du Nidwaldien samedi.

par
Sport-Center

Durant la semaine, les amateurs auront sans doute vu passer les images de la victoire de Didier Cuche en 2002. Il y a bientôt vingt ans, le Neuchâtelois s’était élancé avec plus d’une seconde d’avance à l’assaut de la deuxième manche du géant d’Adelboden, qu’il avait remporté au terme d’une démonstration et dans une ambiance indescriptible. Les combinaisons ont bien changé, l’athlète n’est pas le même, mais la Suisse a vécu quasiment la même histoire samedi.

Brillant lors d’une première manche qu’il a dominée, Marco Odermatt avait repoussé ses rivaux à bonne distance. Si bien qu’au moment d’attaquer le second parcours, il disposait d’une marge d’1’’17 sur Manuel Feller, en tête à ce moment-là. Sauf que rien n’est jamais confortable sur la Chuenisbärgli. Le Nidwaldien a failli tout perdre à l’entrée du mur final. Trop large, allait-il encore pouvoir se battre pour la gagne? Rien ne semble impossible pour le prodigue suisse, qui l’a fait. Manuel Feller était battu pour 0’’48, Alexis Pinturault pour six centièmes de plus.

Justin Murisier aussi. Lui qui fêtait ses 30 ans pour l’occasion a été repoussé hors du podium par son compatriote. Sa 4e place reste une magnifique réussite, qui saura alimenter l’excellent bilan helvétique. Les centièmes n’ont pas joué en faveur de Loïc Meillard, tout de même 8e, a seulement 0,18’’ de Murisier. Gino Caviezel complète le tir groupé avec son 11e rang.

En cinq géants cette saison, Marco Odermatt n’a raté qu’une seule fois la première marche du podium. Le globe de la discipline lui semble promis. Pendant qu’au classement général de la Coupe du monde, son dauphin, Aleksander Kilde, lui concède déjà 376 points.

Marco Odermatt.

Marco Odermatt.

Getty Images

Ton opinion

45 commentaires