Super League: Marco Simone a su trouver les mots
Actualisé

Super LeagueMarco Simone a su trouver les mots

Arrivé il y a quatre mois à Lausanne, l'ancien attaquant a métamorphosé un groupe avec l'aide de son staff.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
Le coach italien exige beaucoup de ses joueurs, mais ça paie.

Le coach italien exige beaucoup de ses joueurs, mais ça paie.

«Quand on reprend une ­équipe dans la situation de Lausanne en fin d'année dernière, tout se joue au niveau mental, attaque Marco Simone. Le moteur, c'est la tête.» Posé sur le banc de touche de la Pontaise, l'ancien consultant TV a le sens de la formule. Ses mots ont trouvé un écho favorable auprès de ses joueurs dès son arrivée.

«Il n'y a pas eu de véritable choc psychologique. Mais dès l'impulsion donnée au moment où le nouveau staff a pris ses fonctions, toute ­l'équipe a su se rendre disponible, détaille-t-il en évoquant la remontée au classement des siens dès la reprise cette année. Aucun joueur n'a triché sur le travail qu'on lui a demandé de fournir, et ça paie maintenant.»

Le LS reste une équipe peu expérimentée et Marco Simone doit aussi prendre ce paramètre en compte. «Avant chaque match, j'additionne les âges des titulaires, dévoile-t-il. On a régulièrement 35 ou 40 ans d'expérience totale de moins que l'adversaire. Le groupe se trouve encore à un stade délicat de son développement. Il doit être tout à la fois protégé et fessé.»

Dimanche, Lausanne recevra Sion (13 h 45) pour ce qui constituera le duel des mal classés. Si 4 points seulement séparent les deux équipes, l'état d'esprit dans lequel elles abordent le match semble opposé. Sion recherche une sérénité qui lui fait toujours défaut alors que le LS, lui, savoure sa progression. «La gestion est plus facile dans les moments difficiles, parce qu'on ne pense qu'à se sauver, prévient Simone. Si les résultats positifs se succèdent, il faut rester attentif à ce que l'euphorie ne fasse pas dévier le groupe de son objectif. Il y a toujours un risque.»

Ton opinion