Football - Marco Streller se déchire le tendon d’Achille avec les vétérans
Publié

FootballMarco Streller se déchire le tendon d’Achille avec les vétérans

Le retraité de la Nati risque de ne plus pouvoir jouer au football du tout, après une rupture du tendon d’Achille contractée en jouant entre amis.

Marco Streller qui ne résiste pas à s’amuser avec le ballon, alors qu’il accompagnait un camp d’entraînement avec le FC Bâle à Marbella (ESP) en 2019.

Marco Streller qui ne résiste pas à s’amuser avec le ballon, alors qu’il accompagnait un camp d’entraînement avec le FC Bâle à Marbella (ESP) en 2019.

Urs Lindt/freshfocus

Heureusement que cette blessure arrive 5 ans après sa retraite sportive. L’ancien attaquant de la Nati, Marco Streller, y est peut-être allé un peu fort dans un match amical du SC Dornach, qui compte aussi dans ses rangs les légendes Benjamin Huggel et Alex Frei. Celui qui a tout gagné avec le FC Bâle s’est déchiré le tendon d’Achille, l’une des pires blessures pour un footballeur.

«Il est temps de raccrocher les crampons pour de bon. (…) Quand j’ai tiré, j’ai senti un coup dans ma jambe» expliquait le quarantenaire à «Blick» après sa blessure. Reste que la lésion aurait pu être pire: «Le tendon d’Achille n’est pas complètement déchiré, donc je voudrais essayer de me soigner sans chirurgie», détaille l’ancien directeur sportif du FCB.

Si cette blessure lui était arrivé en pleine carrière, Marco Streller aurait eu besoin de 8 à 12 mois pour effectuer son retour au plus haut niveau. Mais maintenant, les conséquences sont moins lourdes, c’est sur ses vacances que l’ancien joueur a dû tirer un trait. «On a dû annuler, on voulait aller surfer dans l'ouest de la France», regrette-t-il.

Malgré la situation, Marco Streller a naturellement été questionné sur l’exploit de ses héritiers de la Nati. Et il n’a pas tari d’éloges: «Nos gars sont géniaux, ils ont parfois une grande gueule, mais il y a toujours quelque chose qui vient», se réjouissait-il. Comme tous les amateurs de football et de spectacle, il a décrit le match comme génial.

Dans ces circonstances, c’est tranquillement à la maison que l’ancien international regardera les Suisses écrire leur histoire lors de leur quart de finale contre l’Espagne.

(Sport-Center)

Ton opinion

3 commentaires