Actualisé 21.09.2017 à 19:22

OuraganMaria fait au moins 15 morts en Dominique

La petite île de la Dominique a été dévastée par l'Ouragan Maria. Jeudi, les autorités dénombraient au moins 15 morts.

1 / 44
Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)

Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)

AFP
L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO

L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO

AFP
Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs. (Lundi 6 novembre 2017)

Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs. (Lundi 6 novembre 2017)

Keystone

L'ouragan Maria a littéralement dévasté la petite île indépendante de la Dominique, dans les Caraïbes. Le bilan est d'au moins une quinzaine de morts, a annoncé jeudi le premier ministre Roosevelt Skerrit.

Il a ajouté à la télévision d'Antigua et Barbuda, un pays voisin, qu'il y avait aussi une vingtaine de personnes portées disparues. «Nous ne sommes pas allés dans tous les villages et ce sera un miracle si nous n'avons pas d'autres morts», a-t-il dit.

Roosevelt Skerrit a indiqué que toutes les localités de la Dominique, qui compte 72'000 habitants, avaient subi l'impact de l'ouragan. Le pays a été frappé lundi alors que Maria était au plus fort de sa puissance en catégorie 5. «Cela a été extrêmement violent», a-t-il déclaré jeudi, «c'est pire qu'une zone de combat».

Coupée du monde

L'île, située près des départements français de la Martinique et de la Guadeloupe, est depuis quasiment coupée du monde et certains villages ne sont accessibles que par la mer ou par hélicoptère.

M. Skerrit a fait plusieurs survols du territoire où «tout a été pratiquement ravagé», a-t-il raconté à la télévision. «Chaque village, chaque rue a été touché. Il n'y a plus d'eau, plus d'électricité, les communications sont très limitées, en général par Whatsapp», car les lignes fixes ont été coupées. Il a ajouté que «beaucoup de maisons ont été endommagées, certaines ne sont pas réparables».

L'hôpital principal fonctionne sans électricité et sans générateur à cause des inondations. Les autorités ont désormais besoin notamment d'eau potable, de vivres, de nourriture pour bébé, de couvertures et de bâches, de bois pour reconstruire les infrastructures, de générateurs ou de piles. «Nous allons avoir besoin d'un soutien aérien important pour livrer de grandes quantités d'aide à la population», a conclu le premier ministre. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!