Football - Mario Balotelli était en feu
Publié

FootballMario Balotelli était en feu

L’Italien a refait parler de lui samedi en Serie B. En 11 minutes, il a inscrit deux buts, permis à Monza de l’emporter et a participé à une bagarre.

par
Claude-Alain Zufferey
Mario Balotelli, deux buts en onze minutes de jeu samedi lors de Salernitana – Monza (1-3).

Mario Balotelli, deux buts en onze minutes de jeu samedi lors de Salernitana – Monza (1-3).

AFP

Mario Balotelli a fait étalage de tout son talent samedi après-midi lors du succès de Monza 3-1 sur la pelouse de la Salernitana. L’ancien joueur de l’Inter, de Manchester City ou du Milan AC a alterné le bon, en réussissant un doublé, et le moins bon en étant mêlé à une bagarre.

Avant même son entrée en jeu, Mario Balotelli s’est fait remarquer. Depuis le bord du terrain, il a crié à un de ses coéquipiers: «Vas-y, il est vraiment mauvais», en désignant le défenseur slovaque Norbert Gyomber. Un coaching pas très fair-play, et des propos qui ont suscité la controverse, mais une belle vision du jeu adverse.

Une mini bagarre en guise de célébration

D’ailleurs, une minute après son entrée sur la pelouse, «Super Mario» a inscrit le 1-2, juste après s’être débarrassé du marquage de… Gyomber (81e).

Après avoir marqué, l’attaquant de Monza s’est précipité en direction du banc de Salernitana, pointant du doigt un officiel de Salerne avant de provoquer une bagarre. Balotelli s’est donc fait avertir à la 83e minute de jeu.

Et dans les arrêts de jeu, l’international a signé un doublé (91e), permettant aux siens de s’imposer 1-3 et de se relancer dans la course à la montée en Serie A.

Des bombes agricoles durant la nuit

Dans ce match au sommet, le doublé de Balotelli a été célébré comme il se devait. Car cette victoire a un goût de revanche pour Monza, club qui a été repris par Silvio Berlusconi et qui est dirigé par Adriano Galliani, soit les deux hommes à l'origine du grand Milan des années 80-90.

Durant la nuit précédant la rencontre, les Lombards ont été réveillés par des bombes agricoles et leur arrivée au stade a été houleuse…

Ton opinion

3 commentaires