Marion Jones admet avoir triché
Actualisé

Marion Jones admet avoir triché

Triple championne olympique en 2000, Marion Jones areconnu avoir pris des stéroïdes pendant deux ans avant les JO de Sydney.

Selon le Washington Post, l'athlète américaine de 31 ans aingéré de la THG, le produit appelé «The clear», et révélé lors de l'Affaire Balco.

A Sydney, elle était devenue la première femme à décrocher cinq médailles olympiques en une seule édition : trois d'or (100m, 200m et 4x400m) et deux de bronze (4x100m et saut en longueur). Après cet aveu, elle risque de toutes les perdre.

Marion Jones, constamment au coeur d'affaires de dopage depuis 2003, précise qu'elle a commencé à prendre ce produit sur les conseils de son entraîneur de l'époque Trevor Graham, déjà mis en cause dans le contrôle positif de Justin Gatlin, le champion du monde (2005).

Jones, qui n'a pas couru cette année, doit comparaître ce vendredi devant un juge et plaider coupable de mensonge à des agents fédéraux. Malgré de nombreux témoignages en sa défaveur, elle n'a jamais été sanctionnée, notamment en l'absence d'aveux ou de contrôles positif.

(si)

Ton opinion