Marion Jones «stupéfaite» d'être positive
Actualisé

Marion Jones «stupéfaite» d'être positive

Marion Jones a exprimé sa stupéfaction d'avoir été, en juin dernier, contrôlée positive à une substance interdite.

L'athlète américaine, qui ne sera considérée comme ayant eu recours au dopage que si l'échantillon «B» est positif, a souhaité que ces tests soient réalisés très rapidement.

«J'ai été stupéfaite quand j'ai appris que l'échantillon A était positif», a déclaré la triple championne olympique dans un communiqué diffusé par son avocat Howard Jacobs. «J'ai demandé que les tests sur mon échantillon B (...) soit effectués le plus vite possible», a-t-elle ajouté, sans préciser quelles substances ont été décelées dans l'échantillon A.

Des sources ont rapporté vendredi que des traces d'érythropoïétine (EPO) avaient été décelées chez elle lors d'un contrôle effectué aux championnats d'athlétisme des Etats-Unis en juin. La sprinteuse ne s'était pas exprimé publiquement depuis cette annonce et a déclaré vouloir se taire jusqu'à la publication des résultats définitifs. (ats)

Ton opinion