Actualisé 06.04.2020 à 12:31

Cyclisme

Mark Cavendish a surmonté une dépression

La star britannique s'est confié au «Times»: il sort de deux années difficiles.

Cavendish:«J'étais sombre. Et je suis de l'autre côté, merci.»

Cavendish:«J'étais sombre. Et je suis de l'autre côté, merci.»

Keystone

La star britannique du cyclisme Mark Cavendish a confié au quotidien «The Times», paru lundi, qu'il venait de surmonter une dépression clinique longue de deux années et qu'il était heureux d'être désormais passé «de l'autre côté».

«Ce n'est pas seulement ma santé physique qui a été mise à mal ces deux dernières années», a déclaré le sprinteur de 34 ans au «Times». «J'ai beaucoup lutté contre la dépression pendant cette période. On m'a diagnostiqué une dépression clinique en août 2018.»

«J'étais sombre. Et je suis de l'autre côté, merci. Je crois que je m'en suis sorti, et c'est bien d'en être sorti», a continué le coureur de l'équipe Bahrain.

Aucun médicament

«Cav», qui compte quelque 146 victoires sur route à son palmarès, a notamment gagné le championnat du monde 2011. Dans les grands tours, il s'est imposé à 48 reprises, dont 30 sur le Tour de France, soit à quatre longueurs du record absolu de la légende belge Eddy Merckx (34).

Cependant, avec la pandémie de coronavirus, le natif de l'île de Man n'est pas garanti d'avoir une chance de battre ce record cette année sur le Tour, dont le départ est prévu pour le moment le 27 juin.

Cavendish a précisé qu'il avait refusé de prendre des antidépresseurs - «Je n'ai pris aucun médicament» - mais qu'il avait recherché l'avis d'un expert: «Ce n'est ni le moment ni l'endroit - nous ferons quelque chose là-dessus à un moment - mais j'ai reçu de l'aide.»

L'esprit sain

En raison de la pandémie de Covid-19, Cavendish est de retour chez lui sur l'île de Man après avoir accepté, comme ses coéquipiers, un report de salaire de trois mois. «Etre capable de faire ce que les parents font, ça me rend heureux, ça me motive beaucoup et ça me permet de rester sain d'esprit, je suppose», a expliqué le père de trois enfants.

Son mentor, le manager Rod Ellingworth, qu'il a retrouvé au sein de sa nouvelle équipe, pense ainsi que «Cav» est en pleine forme: «Sa forme n'est pas encore celle de 2016 (ndlr: victoire de quatre étapes sur le Tour) mais il s'en approche.»

(nxp/afp)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!