Actualisé 19.04.2007 à 08:04

Marseille surclasse Nantes et rejoint Sochaux en finale

L'Olympique de Marseille a gagné le droit de disputer à nouveau la finale de l'épreuve grâce à sa victoire 3-0 sur Nantes en demi-finale mercredi soir au Stade Vélodrome.

En finale le 12 mai à Saint-Denis, les Marseillais affronteront Sochaux qui, mardi soir, a difficilement éliminé Montceau-les-Mines, le «Petit Poucet» de la compétition, 2-0 après prolongations.

Face à Nantes, très fragilisé par sa situation de lanterne rouge de L1, la formation phocéenne a fait un pas décisif en ouvrant le score par Franck Ribéry (28e). Elle a ensuite laissé l'initiative aux Nantais, se contentant de frapper à deux reprises en contre par Toifilou Maoulida (55e) et Djibril Cissé (76e).

En début de match, Nantes était fidèle à son ambition de tout faire pour rallier le Stade de France. Dès la 2e minute, Mamadou Diallo venait tester de près les réflexes de Cédric Carrasso qui ne se laissait pas abuser.

L'OM assumait mal son statut de favori et laissait les Nantais déployer leur jeu souvent bien léché. Les Phocéens connaissaient même une belle frayeur quand l'intenable Frédéric Da Rocha décochait une frappe du gauche, que le montant droit renvoyait (22e).

Marseille jouait pas intermittence. Cela ne l'empêchait pas de venir titiller Fabien Barthez, bien décidé à stopper toutes les tentatives marseillaises comme il l'avait fait pour son retour au Vélodrome en février en championnat (0-0). Le champion du monde s'illustrait en remportant un face-à-face contre Mamadou Niang (12e) puis sur une frappe de Taye Taiwo (19e).

L'OM décantait la situation à la demi-heure de jeu. Niang manquait d'abord une occasion en or alors que la cage nantaise était désertée. Sa frappe trop molle était récupérée par Barthez revenu en catastrophe (25e). Franck Ribéry réussissait alors un coup de génie. Le milieu de terrain tricolore adressait des vingt mètres un tir puissant vers la lucarne opposée qui ne laissait aucune chance à Barthez (28e).

L'ouverture du score n'effaçait pas la fébrilité de la défense phocéenne qui était souvent à la peine devant Diallo. Juste avant la pause, le jeune Nantais Dimitri Payet expédiait au dessus de la barre transversale une reprise de volée qui aurait mérité meilleur sort (43e).

Avec le remplacement de Ribéry par Modeste Mbami à l'entame de la deuxième mi-temps, l'OM offrait un visage plus défensif et laissait venir les Nantais. C'est donc en contre que la formation d'Albert Emon doublait la mise. Samir Nasri, parti de son camp, remontait le ballon sur une soixantaine de mètres et servait sur un plateau Toifilou Maoulida dont le tir passait entre les jambes de Barthez (55e).

Djbril Cissé entrait ensuite en jeu pour porter l'estocade. Sur sa première action, l'attaquant phocéen, en délicatesse avec le public du Vélodrome, mettait les supporteurs de son côté, en trompant Barthez en deux temps (76e).

Contre des Nantais courageux mais inefficaces, Marseille aura bien mérité une nouvelle chance de remporter la onzième coupe de France de son histoire. L'OM espère maintenant faire mieux que l'an passé face au Paris SG. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!