Actualisé 21.04.2013 à 15:59

CyclismeMartin boucle en tête du Liège-Bastogne-Liège

L'Irlandais Daniel Martin (Garmin) a remporté dimanche Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des classiques cyclistes, longue de 261,5 kilomètres.

Daniel Martin est Irlandais.

Daniel Martin est Irlandais.

Daniel Martin a fêté le plus beau succès de sa carrière dimanche en remportant Liège-Bastogne-Liège.

Le jeune (26 ans) et talentueux grimpeur de la Garmin est le premier Irlandais à s'imposer dans la «Doyenne» depuis Sean Kelly en 1989. Il avait déjà joué les premiers rôles l'an dernier, terminant au 5e rang à 36'' du vainqueur kazakh Maxim Iglinskiy.

Lauréat du Tour de Catalogne ce printemps, Daniel Martin a placé une accélération décisive à 300 mètres de la ligne d'arrivée. Il laissait sur place l'Espagnol Joaquim Rodriguez, qui avait démarré avant la flamme rouge, et franchissait la ligne avec 3'' d'avance sur le vainqueur de la Flèche Wallonne 2012. La troisième place est revenue à un autre Espagnol, Alejandro Valverde, battu de 9''. Les trois hommes s'étaient dégagés au pied de la côte de St-Nicolas, à 5,5 km de l'arrivée, en compagnie d'Enrico Gasparotto, Michele Scarponi et Carlos Betancur.

La formation helvétique IAM s'est mise en évidence dans cette ultime classique printanière. Deux de ses représentants suisses, le Valaisan Jonathan Fumeaux et Pirmin Lang, ont fait partie de l'échappée du jour. Partis après quelques kilomètres seulement, les deux Helvètes et leurs quatre compagnons ont compté jusqu'à 14' d'avance sur le peloton. Ils étaient finalement repris dans la côte de la Redoute, à 36 kilomètres de l'arrivée, à la suite du travail de plusieurs équipes (Katusha, Astana, Movistar, Saxo puis Sky).

Les coureurs belges peuvent en revanche faire grise mine. Ils n'ont en effet pas remporté la moindre victoire dans les classiques ou semi-classiques printanières, alors qu'ils avaient survolé les débats l'an dernier grâce notamment à un irrésistible Tom Boonen (triplé Gand-Wevelgem/Tour des Flandres/Paris-Roubaix en 2012). Le meilleur d'entre eux, le champion du monde Philippe Gilbert, n'a pu faire mieux que 7e à 18'' du vainqueur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!