Actualisé 24.02.2016 à 18:56

LausanneMartin Vetterli, nouveau président de l'EPFL

Actuel professeur à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, le président du Conseil national de la recherche du Fonds national suisse succédera à Patrick Aebischer dès 2017.

von
nxp/Christine Talos
Martin Vetterli avait été recommandé au Conseil fédéral par le Conseil des EPF.

Martin Vetterli avait été recommandé au Conseil fédéral par le Conseil des EPF.

photo: Keystone

Le Conseil fédéral a nommé ce mercredi le professeur Martin Vetterli président de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Il succédera dès le 1er janvier 2017 à Patrick Aebsicher, à la tête de l'EPFL depuis le 1er mars 2000.

Martin Vetterli est professeur ordinaire en systèmes de communication à l'EPFL depuis 1995 et préside le Conseil de la recherche du Fonds national suisse (FNS) depuis 2013. Vice-président de l'EPFL de 2004 à 2011, il a aussi occupé le poste de doyen de la Faculté «Informatique et Communication» entre 2011 et 2012, souligne un communiquédu Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche. Il était recommandé par le Conseil des EPF.

Scolarité à Neuchâtel

Agé de 58 ans, Martin Vetterli a grandi à Neuchâtel, où il a effectué toute sa scolarité. Diplômé en génie électrique à l'ETH Zurich en 1981, il a obtenu un Master of Science à l'Université de Stanford (USA) en 1982 et son doctorat à l'EPFL en 1986, après y avoir travaillé comme assistant pendant trois ans.

Ensuite, il s'est consacré à la recherche et à l'enseignement pendant près de dix ans aux Etats-Unis, entre autres à l'Université de Columbia à New York et à l'Université de Californie à Berkeley, où il a obtenu le titre de professeur ordinaire. Ses travaux axés sur le génie électrique, les sciences de l'informatique et les maths appliqués ont débouché sur une cinquantaine de brevets.

Martin Vetterli est également lauréat de distinctions scientifiques prestigieuses, telles que le prix Latsis national (1996), et fait partie d'éminents groupes d'experts comme l'US National Academy of Engineering.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!