29.10.2020 à 15:00

GenèveMasque désormais obligatoire au cycle

Après les nouvelles mesures annoncées mercredi par la Conseil fédéral, les autorités genevoises ont précisé le cadre genevois.

von
leo/mpo
Comme dans d’autres degrés plus élevés, le port du masque est généralisé au cycle d’orientation. (image prétexte)

Comme dans d’autres degrés plus élevés, le port du masque est généralisé au cycle d’orientation. (image prétexte)

KEYSTONE

Le masque sera obligatoire dans les établissements du cycle d’orientation dès lundi. Cela concerne les élèves, ainsi que tous les collaborateurs du degré secondaire I. Le Conseil d’Etat a pris un arrêté en ce sens, a-t-il indiqué ce jeudi. La mesure s’applique également à toute activité en dehors des bâtiments concernés, organisée ou placée sous la responsabilité de l’école, lorsque la distance de 1,5 mètre ne peut être respectée ou si une protection physique, comme une paroi, n’a pas été installée. «Nous avons voulu nous aligner sur ce qui se fait dans les cantons voisins», a expliqué Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat chargée du Département de l’instruction publique. Les masques sont en cours de distribution, précisent les autorités. L’Etat prendra en charge les coûts liés à cette nouvelle mesure. «Une boîte de 50 masques sera distribuée à chaque élève dès la semaine prochaine, a-t-elle ajouté. Cela nous permettra de tenir jusqu’aux vacances de Noël.»

Sport autorisé pour les moins de 12 ans

Par ailleurs, les activités sportives des enfants de moins de 12 ans sont à nouveau autorisées sans restriction à l'exception des compétitions, qui sont interdites. Dès 12 ans, les activités sportives sans contact physique peuvent être exercées à titre individuel ou en groupe de maximum 15 personnes. Cette limitation ne s'applique pas aux cours d'éducation physique dispensés dans le cadre scolaire.

Les activités d'entraînement et de compétition des sportifs de haut niveau appartenant à l'un des cadres nationaux ou régionaux d'une fédération sportive nationale sont autorisées. Les personnes pratiquant un sport autorisé doivent porter un masque, sauf si l’activité se déroule en plein air et que les distances sont respectées en tout temps. Une exception au port du masque pendant l’activité physique est possible dans les grands espaces clos notamment si une surface de 15 m2 par personne est disponible.

Les vestiaires communs et les douches des installations sportives (piscine, fitness, salles de sport, etc.) devront garantir une utilisation individuelle ou une zone délimitée d’au minimum 4m2 par personne. La natation dans le cadre scolaire est réglée par des plans de protection spécifique.

Collecte des données uniquement numérique

Les responsables des établissements soumis à l'obligation de collecte des données, notamment les bars et restaurants, doivent systématiquement mettre en place un dispositif d'identification numérique (plateforme, application, fichier Excel). Les listes écrites manuellement sont interdites. L'utilisation de la plateforme validée par le service du médecin cantonal est recommandée, indiquent les autorités.

Le Conseil d’Etat a annoncé vouloir préciser l’obligation de port du masque en extérieur. «Il n’est pas envisageable de laisser à l’appréciation personnelle de chacun si la densité de la foule nécessite le port du masque, a précisé Mauro Poggia, conseiller d’Etat chargé de la Santé. Nous allons discuter avec les communes afin de définir ces lieux, mais on peut penser notamment aux rues basses un samedi après-midi.»

Par ailleurs, concernant le nombre maximum de quatre convives par table, sauf s’agissant de membres d’une même structure familiale avec leurs enfants, Mauro Poggia a reconnu qu’il faudra clarifier le principe. «Les restaurateurs doivent savoir sur quel pied danser. On peut penser que deux couples et leurs enfants pourraient aller au restaurant ensemble, voire quatre adultes et leurs bambins. L’idée, c’est de faire en sorte que les convives d’une même table se connaissent tous.»

Conseil fédéral critiqué

Si le gouvernement genevois salue le fait que, désormais, tous les cantons sont logés à la même enseigne, certaines décisions ne le satisfont pas. La limite de 50 personnes pour le sport professionnel et la culture est vertement critiquée. Thierry Apothéloz, magistrat chargé de la culture et du sport, l’a clairement exprimé. «Je regrette que le Conseil fédéral n’ait pas été jusqu’au bout. La question de qui paie transpire de cette décision, on reporte sur le Canton les dégâts financiers!» Il a annoncé que deux domaines ont été déclarés cas de rigueur. A savoir, l’événementiel et les forains. Ces deux secteurs ont pour caractéristique d’avoir perdu plus de 60% de leur chiffre d’affaires depuis le début de la crise. Les besoins ont été évalués à 20 millions pour l’événementiel et 3 pour les forains. Ces aides seront financées pour moitié par le Canton et pour moitié par la Confédération.

Communication de crise

Anne Emery-Torracinta a admis que la succession de nouvelles mesures à des niveaux divers ne constituait «pas une situation idéale, mais nous essayons de faire au mieux». Son collègue Mauro Poggia s’est montré plus direct: Le message le plus simple serait de dire, ‘la seule chose que vous pouvez encore faire, c’est travailler’. Mais Il s’agit également de préserver notre santé psychique et de trouver un équilibre.» Le magistrat a prévenu qu’il fallait à tout prix casser la vague et admis qu’il ne pouvait pas promettre qu’il n’y aurait pas de semi-confinement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
64 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Gd-mère sait faire un bon café

30.10.2020 à 23:00

C'est une bonne chose chaque génération doit être solidaire les unes envers les autres...et en plus ça leurs servira de "mascogne" !!!

GNEVE

30.10.2020 à 03:05

Le Rond-Point de Rive est menacée de devenir Rond-Point Anne Lusignan en hommage à une duchesse de Savoie ! Vous voulez vivre dans cette Genève-là ? Réagissez en signant la pétition : https://tinyurl.com/genevepetition

Masques

29.10.2020 à 18:37

Portez le masque correctement et ne le touchez plus