Actualisé 03.07.2020 à 13:48

Vaud/Jura

Le masque devient obligatoire aussi dans les magasins

Les premiers cantons romands ont annoncé vendredi un durcissement des mesures pour contenir la reprise des infections.

de
Yannick Weber, ATS
Keystone

«Deux pas en avant, un pas en arrière. Nous sommes entrés dans le temps de la danse avec l’épidémie». C’est ainsi que la présidente du Conseil d’Etat vaudois Nuria Gorrite a illustré les nouvelles mesures annoncées par son gouvernement vendredi, en réaction à la tendance à la hausse des infections au Covid depuis plusieurs jours. La principale d’entre elles: le port du masque sera obligatoire, dès mercredi, dans tous les commerces qui accueillent plus de dix clients. «Vous n’entrerez plus à la Migros ou à la Coop qu’avec un masque sur le visage. Il y aura des contrôles et il y aura des sanctions», a insisté Philippe Leuba.

Neuchâtel recommande «fortement» le masque

Après le Jura et Vaud, Neuchâtel a pris position vendredi soir sur le port du masque dans les commerces. Le Conseil d’État le recommande «fortement», et pourrait le rendre obligatoire si la situation sanitaire dans le canton devait se péjorer.

Concernant les bars et discothèques, le Conseil d’État insiste notamment sur la traçabilité des contacts. Les clients doivent être identifiés formellement, en particulier par la présentation d’une pièce d’identité.

Le canton recommande par ailleurs aux employeurs de généraliser pendant une à deux semaines le télétravail partout où cela est possible pour les collaborateurs qui rentrent de vacances. Si cela n’est pas possible, il recommande le port du masque pendant la même durée, de façon à limiter les risques de contagion.

Enfin, le Conseil d’État demande aux visiteurs des EMS de veiller à limiter spontanément le nombre de visiteurs simultanés et la durée de leurs visites. Il est aussi important de respecter scrupuleusement les mesures sanitaires en vigueur et de porter un masque durant la visite.

L’annonce a été faite à peine quelques minutes après que le canton du Jura a pris la même décision, valable elle dès lundi dans tous les commerces sans exception et pour une durée de deux mois. La mesure pourra être étendue selon les évolutions de la situation sanitaire. Dans le canton de Vaud, pour les plus petits magasins tels que les boucheries ou les boulangeries, le masque ne sera pas obligatoire. Idem dans les restaurants. Le masque y est seulement recommandé pour le personnel de service.

«Deux pas en avant, un pas en arrière»

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois

Danseurs non-masqués

En revanche, pour les boîtes de nuit, où des cas de contamination ont été constatés en Suisse ces dernières semaines, le masque ne sera pas non plus obligatoire. Et une fermeture totale des établissements était hors de question. Le gouvernement vaudois mise tout sur la traçabilité. La prise d’identité devra se faire plus méticuleuse qu’actuellement. Des cas de contaminations ont déjà été constatés sans qu’il n’ait été possible ensuite de contacter des personnes présentes dans un établissements car celles-ci avaient donné «un nom farfelu».

Chaque fêtard devra désormais montrer sa carte d’identité ou donner un numéro de téléphone. Dans ce cas, le personnel à l’entrée devra appeler directement la personne devant ses yeux, «pour être sûr que ce ne soit pas le numéro de la présidente du Conseil d’Etat ou du médecin cantonal», comme l’a dit Philippe Leuba sous forme de boutade. La mesure entre en vigueur dès ce vendredi soir. La prise de la température des clients est également recommandée.

1’000 tests par jour

Les mesures ont été prises dans un contexte où le nombre de cas repart à la hausse, avec plus de 100 cas confirmés pendant plusieurs jours d’affilée. La conseillère d’Etat chargée de la santé Rebecca Ruiz s’est félicitée que le canton de Vaud effectuait plus de 1’000 tests par jour, meilleur moyen de contenir des foyers d’infection. «La plupart des cas détectés concernent des jeunes actifs», a-t-elle rappelé. Elle a également précisé qu’il y avait actuellement 41 personnes positives dans le canton qui sont placées en isolement, et 225 personnes placées en quarantaine.

Le Tessin serre la vis

A partir de vendredi, les rassemblements de plus de 30 personnes sont à nouveau interdits dans le canton du Tessin. Et les discothèques, bars et clubs ne peuvent accueillir qu’un maximum de 100 personnes par soirée, au lieu de 300 dans le reste de la Suisse. Les cantons sont désormais libres de prendre des mesures anti-Covid si l'application de traçage ne suffit pas. C'est le cas au Tessin. Samedi dernier, une recrue s'est rendue dans un pub et a été testée positive. Il n'a pas encore été possible de contacter toutes les personnes potentiellement touchées. Environ 35 n'ont pas pu être atteintes, a déclaré devant la presse le médecin cantonal Giorgio Merlani. Ces mesures sont en vigueur jusqu'au 19 juillet. Le canton renonce en revanche pour l'instant à durcir les prescriptions en matière de masques.

EMS jurassiens sécurisés

Le canton du Jura a aussi décidé de renforcer les mesures d’accompagnement des visites dans les EMS et appartements protégés. Un questionnaire de santé sera à nouveau à compléter par les visiteurs, alors que le port du masque continuera d’être obligatoire pour les visiteurs, et fortement conseillé pour les résidents. Le nombre de visites devra se limiter à une à deux personnes par jour et elles ne devront pas durer plus d’une heure.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
967 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Chris

04.07.2020 à 19:46

Nos politiciens sont des incapables. Ils veulent liquider les stocks de masque. Une vraie maffia!!!!

Virus

04.07.2020 à 14:40

Deuxième pandémie, en effet les mendiantes roumaines avec les bébés dans les bras sont de retour dans les trams , doivent-elles aussi porter un masque ?

Utopia

04.07.2020 à 12:18

La Dictature continue, que ça déplaise ou pas, c'est une réalité... Mais après quand on veut pas voir la vérité et les aboutissants de toute cette mascarade.... Bon courage pour la suite.... Ceux qui comprendront dans quelques temps, feront pas les fiers et vont vraiment flipper... Les chiffres sont faux, les tests pas fiables, on infantilise nos anciens, alors qu ils sont bien assez grands pour savoir ce qu ils veulent faire, PERSONNE est en droit de leurs dicter leurs conduites ! Les masques servent à rien, les virus sont bien plus petits que les alvéoles des masques..ca rentre ou sort comme ça veut.... Et ca n est pas moi qui dit des conneries, ce sont des spécialistes, mais comme les médias mainstream vous montre tout sauf la réalité, forcément ils vous tiennent par la peur...... Ce pseudo virus est la depuis l année, fin octobre et début novembre... Vous pensez vraiment que ca attend entre 4 et 6 mois pour une pandemie 😂😂😂😂... Et avec la chaleur ça tient encore moins la route.