Formule 1: Massa veut d'avantage de sécurité pour les pilotes

Actualisé

Formule 1Massa veut d'avantage de sécurité pour les pilotes

Le pilote brésilien Felipe Massa, en convalescence après avoir été gravement blessé à la tête aux essais du GP de Hongrie le 25 juillet, a déclaré mardi qu'il souhaitait s'entretenir avec les acteurs de la Formule 1 afin d'améliorer la sécurité des voitures.

«Quand je reviendrai (à la compétition), c'est quelque chose dont je veux m'entretenir avec Charles Whiting (directeur des courses), la FIA (la Fédération internationale) et les pilotes parce qu'il faut que nous travaillions ensemble», a-t-il déclaré, dans une interview au quotidien britannique The Guardian.

«Il faut que nous cherchions des améliorations. Je ne dis pas qu'il faut recouvrir complètement (le cockpit). Mais il y a peut-être d'autres choses que nous pouvons faire pour empêcher une roue de taper la tête», a-t-il ajouté, en allusion au décès le 19 juillet d'un pilote de Formule 2 de 18 ans, Henry Surtees, atteint à la tête en course par un pneu.

Lors des essais du GP de Hongrie, Massa avait, lui, été heurté à plus de 250 km/h au niveau du casque par un morceau de ressort de la monoplace de son compatriote Rubens Barrichello (Brawn GP), qui le précédait, avant de s'encastrer dans un mur de pneus à 190 km/h.

Opéré d'une fracture du crâne, il avait été placé deux jours dans un coma artificiel.

«Actuellement, je vais bien. Il me faut encore me faire opérer pour refermer un os de ma tête qu'ils (les chirurgiens) ont dû retirer parce qu'il était complètement abîmé», a-t-il expliqué.

Ensuite, «je vais aller en Europe pour faire du simulateur et conduire un peu sur des karts et je saurai ensuite si je suis à 100%», a-t-il ajouté.

(afp)

Ton opinion