Actualisé 14.10.2012 à 12:41

Nigeria

Massacre de 20 personnes devant une mosqué

Une vingtaine de personnes ont été abattues par des voleurs qui ont ouvert le feu sur un groupe de gens quittant une mosquée dans le nord du Nigeria dimanche.

Le lieutenant-colonel Sani Usman a expliqué que la fusillade, qui s'est produite à l'extérieur de la mosquée du village de Dogon Dawa, dans l'Etat de Kaduna, était une action de représailles de bandits qui avaient été chassés dans un premier temps par des habitants.

«Lors de ma dernière conversation avec mon contact dans la zone, il m'a dit qu'il y avait 20 morts», a-t-il ajouté.

L'Etat de Kaduna, où cohabitent chrétiens et musulmans, a été le théâtre de violences intercommunautaires au cours des derniers mois.

Le groupe islamiste Boko Haram y a revendiqué des attentats suicides contre trois églises en juin qui ont provoqué des représailles de chrétiens où des dizaines de gens ont été tués. Des chrétiens avaient aussi été tués par des musulmans.

Mais le lt-colonel Usman a déclaré à l'AFP que la fusillade de Dogon Dawa s'expliquait par un conflit opposant des «bandits» à un groupe d'auto-défense du village.

Les voleurs avaient tenté de dévaliser des habitants dans la semaine mais avait été repoussés. Ils sont revenus dimanche dans le village et ont commis une «vengeance», a dit le porte-parole militaire.

Interrogé pour savoir si l'incident avait une dimension religieuse il a simplement répondu que «les victimes sortaient de prière» à la mosquée.

«Il s'agit clairement d'un cas de vol à main armée», a-t-il déclaré.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!