Actualisé 04.07.2006 à 23:25

Massive AttackMassive Attack ou le songe d'une nuit d'été

Mardi soir, Massive Attack a entraîné le public de l'Auditorium Stravinski dans une véritable rêverie, oscillant entre sonorités cristallines et ambiance électronique forcément massive.

Complet depuis des semaines, le concert de Massive Attack a tenu toutes ses promesses devant un public de fans comblés. Dès les premières notes, le public s'est enflammé, envoûté par la voix profonde et hypnotisante du chanteur Robert Del Naja. Les sons étaient cristallins, délicieusement doux. Dans les esprits, chacun s'est construit son univers et a fermé les yeux pour faire entrer en lui la fragilité de ces instants magiques. Certains en ont même oublié de bouger pendant de longues minutes...

Pour séduire Montreux mardi soir, Massive Attack avait choisi en première demie heure l'arme de la rêverie. Le public a suivi, trop heureux de l'aubaine. A 23 h, le choc. Attendu depuis le début, le hit "Teardrop", célébré dans leur album "Mezzanine" a réveillé le public de l'Auditorium Stravinski, conscient enfin de ne pas vivre un rêve debout. Massive Attack était bel et bien là, avec ses envies de monter en puissance certains morceaux trip hop, de faire exploser les murs de la salle soudainement trop étroite. L'électro pur et dur a finalement pris le pas sur la douceur, histoire de laisser aux fans un souvenir mordant. Du Massive Attack dans toute sa splendeur!

Texte: Catherine Hurschler

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!