FMX: Mat Rebeaud: «Je roule vraiment mal quand je ne prends pas de plaisir»
Actualisé

FMXMat Rebeaud: «Je roule vraiment mal quand je ne prends pas de plaisir»

Les 5 et 6 décembre prochains, la 23e édition du Supercross International de Genève mettra le feu à Palexpo. Comme chaque année, le Vaudois Mat Rebeaud sera l'une des attractions en motocross freestyle.

par
Catherine Muller

La saison 2008 restera comme une cuvée exceptionnelle pour Mat Rebeaud. A 26 ans, celui que tout le monde surnomme «Air Mat» a remporté les Red Bull X-Fighters, la plus prestigieuse série d'épreuves FMX. Au sommet de son art, le Payernois se réjouit d'évoluer début décembre devant le public romand.

- Mat, l'année 2008 a été plutôt prolifique pour vous jusqu'à présent.

- C'est sûr que c'est une super saison, même si elle n'est pas encore terminée. Tous les gros événements, je les ai réussi, j'ai donc atteint mes objectifs. En plus, je me suis fait plaisir et je ne me suis pas blessé. Jusqu'à présent, c'est une saison sans faute!

- Aviez-vous changé quelque chose à votre préparation pour cette saison?

- Disons que je me suis vraiment entraîné fort aux Etats-Unis l'hiver passé. Mais je dois dire que tout s'est enchaîné parfaitement. Ma réussite ne dépend donc pas que d'un seul facteur. J'étais également très motivé.

-D'avoir remporté les X-Fighters, qu'est-ce que ça va changer pour vous?

-Tout! (rires) Ca veut dire que l'an prochain, je serai l'homme à battre. Il va falloir que je continue à travailler fort, et surtout ne pas me reposer sur mes lauriers, si je veux conserver cette place de no1 mondial.

- Et en terme de sponsors?

- C'est sûr que ça m'aide pas mal. Je ne vais pas changer de sponsors, mais je pense que je vais être un peu augmenté

- Pour vous, la notion de plaisir est-elle essentielle dans la pratique de votre sport?

- C'est sûr. Je dirai même que quand je n'en prend pas, je roule vraiment mal. Il faut donc que je m'amuse, d'autant plus que c'est une discipline dans laquelle on joue pas mal avec le public.

- Quel est votre programme jusqu'au Supercross de Genève?

- Ce week-end je dispute une course en Belgique, avant de partir trois semaines aux Etats-Unis pour m'entraîner. Puis je reviens en Europe, pour les Supercross de Bercy, de Gênes et de Genève.

- Avez-vous le temps de revenir de temps à autre chez vous, à Payerne?

- Ces derniers mois, j'ai passé pas mal de temps au pays. Je réside d'ailleurs un tiers de mon temps en Suisse, un autre tiers aux Etats-Unis et le dernier dans les hôtels! Mais c'est évident que j'ai besoin d'être aussi chez moi. Ma copine, même si elle vient parfois sur les événements, habite ici. Et puis, en Suisse, je me reconnecte un peu avec le monde réel. Aux Etats-Unis, j'y vais pour travailler et en Suisse j'y reviens pour me ressourcer.

Mat Rebeaud dans ses oeuvres à Madrid:

Ton opinion