Football - Europa League: Match décisif pour YB
Actualisé

Football - Europa LeagueMatch décisif pour YB

Jeudi, le club bernois se rend à Belgrade. La victoire est impérative en prévision d'une qualification pour les 1/16e de finale.

Les Young Boys sont arrivés mercredi à Belgrade.

Les Young Boys sont arrivés mercredi à Belgrade.

Keystone

Les Young Boys jouent une grande part de leur avenir européen de la saison jeudi soir à Belgrade. Face au Partizan, le leader de Super League devra à tout prix éviter la défaite. Un succès placerait les Bernois en bonne position pour finir au 2e rang de ce groupe B de l'Europa League.

«La situation est passionnante. Nous avons deux points de retard sur Partizan. Pour notre équipe, et surtout pour nos jeunes joueurs, ce sera un défi spécial que d'évoluer dans cette ambiance qui s'annonce si chaude», a expliqué l'entraîneur Adi Hütter.

Derrière le Dynamo Kiev, assuré de sa qualification avec 10 points, les Serbes en comptent 5 et YB 3. Les Bernois sont donc encore maîtres de leur destin, mais ils auraient tout avantage à enfin gagner un match dans cette poule, après trois nuls et une défaite. Un nouveau score de parité laisserait encore quelques espoirs, mais YB devrait alors gagner contre Skenderbeu et espérer que Dynamo Kiev batte le Partizan Belgrade lors de l'ultime journée.

Adi Hütter prend cette compétition au sérieux. Il va aligner sa meilleure équipe possible dans la capitale serbe où Miralem Sulejmani vivra un match particulier. Le demi offensif a été formé au Partizan, et ce club occupe donc une place spéciale dans son coeur. Il a aussi pu prévenir ses coéquipiers de ce qui les attend en matière d'ambiance...

Lugano pour l'honneur ou presque

Pour sa part, Lugano suit une tendance positive en championnat, où les Tessinois restent sur deux succès et un nul. Par contre, leurs chances d'être encore présents sur la scène européenne en février restent très minces, et surtout peu réalistes.

A Lucerne, les bianconeri tenteront cependant le maximum face aux Israéliens d'Hapoel Be'er Sheva. Histoire de finir en beauté cet exil provisoire loin de leur Cornaredo, qu'ils ont dû abandonner lors des trois matches du groupe G. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion