Match nul historique de la Suisse
Actualisé

Match nul historique de la Suisse

La Suisse a réussi un véritable exploit au championnat du monde à Riga en décrochant un match nul (4-4) face à la Suède, championne olympique. La Suisse commencera ainsi le tour intermédiaire nantie de trois points. Il lui manque un succès pour aller en quarts de finale.

La Suisse termine au deuxième rang de la poule B, devancée par la Suède à la différence de buts. Elle affrontera dès vendredi la Slovaquie, la Russie et la Biélorussie dans le tour intermédiaire. Un succès face aux Slovaques vendredi (15h15/TSR2) lui assurerait une place en quarts de finale.

Ce dernier match de poule a été marqué par un incident rarissime à ce niveau. La partie a été interrompue à la 27e minute pendant 70 minutes, le temps qu'il a fallu aux techniciens pour boucher un trou dans la glace qui s'était formé contre la bande juste devant le banc des Suédois.

Les Suisses n'ont fait aucun complexe face à des Scandinaves qui ont montré un gros coeur à remporter cette partie. Valentin Wirz avait égalisé à la 24e alors que la Suisse évoluait en double supériorité numérique. Le Luganais répondait ainsi à l'ouverture du score du déroutant Henrik Zetterberg (Detroit Red Wings) qui avait marqué sur une rupture après une occasion helvétique.

Le match a pris une nouvelle dimension dès la 45e minute. Zetterberg est enfin parvenu à batte un excellent David Aebischer en s'y reprenant à deux fois. Puis Jesper Mattson envoyait un missile dans la lucarne du portier fribourgeois 26'' plus tard alors que les Suisses reprenaient leurs esprits.

Tout semblait joué à 3-1 mais Sandy Jeannin déboulait sur l'aile gauche 25'' plus tard et servait Raffaele Sannitz. Le Luganais en profitait pour marquer son premier but sous le maillot national.

L'ancien Bâlois Andreas Karlsson redonnait à nouveau deux buts d'avance aux Suédois à la 52e. Mais là aussi, nouvelle réaction helvétique avec une réduction du score par Ivo Rüthemann 19'' plus tard après un gros travail de Martin Plüss autour de la cage. La Suisse arrachait finalement un point mérité dans une Skonto Arena en délire par le Luganais Sannitz, la dernière trouvaille de Ralph Krueger, bien servi par Jeannin. (si)

Ton opinion