Football: Match-winner pour l’Inter, Perisic attaque ses dirigeants
Publié

FootballMatch-winner pour l’Inter, Perisic attaque ses dirigeants

Le Croate n’a visiblement pas apprécié qu’on ne lui propose une prolongation de contrat que quelques jours avant la finale de Coupe d’Italie.

Ivan Perisic a toutes les raisons de jubiler, mais il a quand même adressé quelques reproches à ses dirigeants.

Ivan Perisic a toutes les raisons de jubiler, mais il a quand même adressé quelques reproches à ses dirigeants.

AFP

Ivan Perisic a été décisif pour l’Inter Milan, mercredi soir en finale de Coupe d’Italie (victoire 4-2 ap face à la Juventus). Le Croate de 33 ans s’est fait l’auteur d’un doublé décisif dans les prolongations. Il a donné l’avantage à son équipe à la 99e minute (sur penalty), avant d’inscrire le quatrième but trois minutes plus tard.

On pourrait penser que Perisic se serait lâché, tout à sa jubilation, après la victoire. Mais il n’en a rien été. Au contraire, il a lancé quelques taquets à l’attention de ses dirigeants.

Il faut en effet savoir que le contrat d’Ivan Perisic arrive à échéance à la fin du mois de juin prochain. Et peu avant la finale, le directeur sportif de l’Inter Giuseppe Moratta a déclaré qu’il croyait à une prolongation de contrat. Mais cela n’a visiblement pas été du goût de Perisic. Il l’a fait savoir après le match: «On ne se comporte pas ainsi avec des joueurs importants, a-t-il dit. On n’attend pas le dernier moment. Cela appartient à la vérité, vous devez le savoir.»

L’Inter semble en effet compter sur Lautaro Martinez, et aurait aussi des vues sur Paulo Dybala (Juventus).

Quoi qu’il en soit, Ivan Perisic a fait ce qu’il fallait pour prouver à ses patrons qu’il était encore bien là. «Je me sens comme un leader au sein de l’équipe, et quand cette dernière joue à ce niveau, c’est aussi bien plus simple.»

Et le Croate compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin: il pense toujours au titre à deux journées de la fin: «On doit tout simplement gagner nos deux derniers matches et attendre. Mais nous y croyons toujours!» Actuellement, l’Inter compte deux points de retard – mais une différence de buts favorable – sur son grand rival, l’AC Milan.

(R. Ty)

Ton opinion

1 commentaire