Football - France: Matchs truqués: président de Caen mis en examen
Actualisé

Football - FranceMatchs truqués: président de Caen mis en examen

La justice française, qui enquête sur des soupçons de matchs truqués en France, a inculpé le président du club de Caen, jeudi.

Le président du club de Caen, Jean-François Fortin, devra rendre des comptes à la justice française.

Le président du club de Caen, Jean-François Fortin, devra rendre des comptes à la justice française.

Le président du SM Caen, Jean-François Fortin, a été mis en examen (inculpé) à Paris dans l'enquête sur les soupçons de matchs truqués lors de la dernière saison du Championnat de Ligue 2, a annoncé son avocat, Me François Géry.

L'enquête des juges Serge Tournaire et Hervé Robert, ouverte en avril pour «corruption active et passive en lien avec des manifestations sportives donnant lieu à des paris sportifs», porte notamment sur une rencontre entre les clubs de Caen et Nîmes, qui s'était soldée par un match nul (1-1).

Les enquêteurs cherchent à savoir si les dirigeants nîmois ont exercé des pressions et proposé des arrangements à d'autres clubs à la fin de la saison passée dans le but d'éviter la relégation de leur club.

Six personnes déférées

Après deux jours de garde à vue, six personnes ont été déférées jeudi devant les juges d'instruction. Parmi elles, M. Fortin, mais aussi le principal actionnaire des «Crocodiles» nîmois, Serge Kasparian, et le président de ce club, Jean-Marc Conrad.

Me Géry n'a pas précisé la qualification de la mise en examen de M. Fortin. «Mon client démontrera dans ce dossier sa totale innocence des faits qui lui sont reprochés», a-t-il déclaré.

En début d'après-midi, les juges avaient mis en examen pour «corruption passive» Michel Moulin, soupçonné d'avoir joué un rôle d'intermédiaire entre le club de Nîmes et celui de Dijon. Son avocat, Me Patrick Maisonneuve, a démenti toute intervention de son client dans ce match. (ats)

Ton opinion