16.10.2020 à 00:05

Votations du 29 novembreMatériel de guerre: l’initiative séduit une petite majorité

Selon la première vague du sondage Tamedia/20 minutes, 52% des Suisses comptent accepter le texte «Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre» soumis à votation le 29 novembre.

de
ofu
Keystone

Deux objets sont au menu des prochaines votations fédérales du 29 novembre. Les Suisses trancheront d’une part sur l’initiative populaire concernant les multinationales, et d’autre part sur l’initiative touchant au financement des producteurs de matériels de guerre.

Selon la première vague du sondage en ligne Tamedia/20 minutes, 57% des votants comptent accepter l’initiative «Entreprises responsables – pour protéger l’être humain et l’environnement». Le texte veut obliger les sociétés sises en Suisse à examiner régulièrement les conséquences de leur activité sur les droits de l’homme et l’environnement, également à l’étranger. Les entreprises manquant à ce devoir de diligence devraient répondre des dommages causés, y compris par les sociétés qu’elles contrôlent sans participer directement aux activités incriminées.

L’enquête en ligne révèle par ailleurs de grosses disparités entre hommes et femmes: tandis que le texte est approuvé par 66% des Suissesses, il ne l’est que par une petite majorité des hommes. L’initiative est par ailleurs davantage soutenue par les personnes vivant en ville et par les jeunes âgés entre 18 et 34 ans. L’initiative peut compter sur un soutien massif de la part des électeurs des Verts (96% de oui) et du PS (91% de oui). À l’inverse, seuls 23% des sympathisants du PLR et 28% des sympathisants de l’UDC approuvent le texte.

Un schéma similaire se dessine pour le deuxième objet soumis à votation: l’initiative du Groupe pour une Suisse sans armée «pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre». Le texte souhaite interdire aux fondations et institutions de prévoyance ainsi qu’à la Banque nationale de financer les entreprises réalisant plus de 5% de leur chiffre d’affaires annuel avec ce matériel. À l’heure actuelle, 52% de la population souhaitent l’accepter. L’approbation est plus importante chez les femmes (62%) que chez les hommes (40%). Comme pour le premier objet, le soutien est davantage marqué auprès des personnes habitant en ville (60%) qu’auprès de celles vivant à la campagne (46%).

Quelques informations sur le sondage

La première vague du sondage en ligne sur les votations du 29 novembre a été réalisée entre le 12 et le 13 octobre sur les sites des différents titres de Tamedia. Pas moins de 13’585 personnes issues de toute la Suisse y ont participé. Les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen ont pondéré les réponses en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques afin de les faire correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse. La marge d’erreur est de 1,4%.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!