Actualisé 14.03.2017 à 10:23

FreestyleMathilde Gremaud a écrit l'histoire du Big Air

La jeune Fribourgeoise est devenue la première femme à se voir attribuer la note maximale. Elle raconte.

von
Renaud Tschoumy

A 17 ans, Mathilde Gremaud est entrée dans l'histoire du ski freestyle, samedi, en devenant la première femme à être créditée de la note maximale pour une figure. En parvenant à «poser» un double salto arrière avec triple rotation, elle s'est vue décerner la note de 50. Une perf' qui lui a permis de remporter l'épreuve de Big Air aux X-Games d'Oslo.

«Honnêtement, je ne pensais pas pouvoir obtenir cette note», expliquait-elle hier, alors qu'elle rejoignait les Championnats du monde de freestyle à la Sierra Nevada (Esp). «Je savais que j'allais être bien notée, genre 47 ou 48. Mais je ne pouvais pas rêver du score parfait!»

Mathilde Gremaud a donc réussi ce «Switch Double Cork 180» au bon moment. «Je visais plutôt la fin de saison, quand il fait plus chaud et que la neige est plus molle, pour le sortir en compétition. Mais après le premier run (ndlr: elle était 2e), je me suis dit que j'étais à Oslo pour gagner et qu'il fallait tout tenter. En passant cette figure, j'avais des chances de victoire. Cela étant, je me posais quand même quelques questions, même si j'avais travaillé le début de la rotation durant la semaine.» Maintenant, elle sait.

«J'ai déjà réussi ma perf' de la saison, savoure-t-elle. Et puis, une médaille d'or aux X-Games pour ma première année en Coupe du monde, ce n'est pas rien!» Non. Mais l'étudiante a encore faim de succès: «Les Mondiaux représentent clairement un objectif.» Dimanche, elle en sera l'une, sinon la grande favorite.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!