Genève: Maudet apparaît dans un dossier de possible fraude
Actualisé

GenèveMaudet apparaît dans un dossier de possible fraude

Le conseiller d'Etat a reçu d'un homme auquel la justice s'intéresse des photos d'enveloppes de vote. Il n'a montré ni étonnement, ni réprobation.

par
Jérôme Faas
Pierre Maudet a reçu sur son téléphone une photo montrant une grosse dizaine d'enveloppes de vote.

Pierre Maudet a reçu sur son téléphone une photo montrant une grosse dizaine d'enveloppes de vote.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Le 13 avril, une photo montrant plusieurs enveloppes de vote est arrivée sur le téléphone portable de Pierre Maudet, ne suscitant aucune surprise apparente de sa part. Voici le lien qui existe entre le conseiller d'Etat et l'affaire de la vraie-fausse fraude électorale qui avait éclaté le 9 avril, six jours avant le premier tour des élections cantonales genevoises. A l'époque, la police avait interpellé une candidate de Genève en Marche. Celle-ci, cherchant à soutirer de l'argent à un colistier, avait prétendu qu'elle était en mesure de lui fournir des voix. Plus exactement, des bulletins vierges avec des cartes de vote signées.

La procédure pénale n'est pas close. Ainsi que «20 minutes» l'a écrit le 21 novembre, cette femme est toujours prévenue de captation de suffrages, fraude et corruption électorale. Deux autres protagonistes intéressent encore le procureur général Olivier Jornot. Il seront entendus le 8 février en tant que personnes appelées à donner des renseignements, un statut hybride entre témoin et prévenu. C'est l'un d'eux, Agron*, un homme d'origine balkanique et membre du PLR, qui entretient d'étranges rapports avec Pierre Maudet.

La prévenue a désigné ces deux hommes le 11 avril lors de son audition au Ministère public. Elle a expliqué à Olivier Jornot avoir pris chez eux les photos, trouvées dans son téléphone, de sacs remplis d'enveloppes de vote. Elle a indiqué qu'ils s'étaient vantés auprès d'elle de récolter du matériel de vote vierge au profit de personnalités politiques. Surtout, elle affirme qu'Agron dit agir notamment au profit de Pierre Maudet. Ce serait même grâce à lui, aurait-il fanfaronné, que la Loi sur la police aurait passé la rampe (avec un écart de 54 voix) en 2015. Elle précise cependant ne pas en croire un mot.

Analyses des téléphones

A la suite de cette audition, des analyses rétroactives des téléphones des deux hommes couvrant les six mois précédents ont été ordonnés par le Ministère public. Les résultats permettent d'établir qu'Agron et Pierre Maudet sont relativement proches: non seulement le conseiller d'Etat l'a appelé deux fois en février, mais de plus deux SMS ont été échangés en mars avec son épouse, Catherine Maudet.

Deux sympathiques emojis

Il y a plus surprenant. Le 13 avril, donc, soit à deux jours des élections, Agron a envoyé deux images à Pierre Maudet via Messenger. La première est une photo de bulletin de vote, sur laquelle le nom de l'élu PLR a été coché, en compagnie de celui d'autres candidats. A ceci, le conseiller d'Etat chargé de la sécurité répond par deux emojis: un pouce levé et un smiley. Agron transmet une seconde photo dans la foulée: plus d'une dizaine d'enveloppes de vote fermées, disposées sur une table.

«Une grande famille»

Agron, qui est membre du comité de soutien à Pierre Maudet récemment constitué, a expliqué le 5 juin à la police que l'élu était une sorte d'idole pour lui, raison pour laquelle il l'aidait. Appelé à commenter ses échanges Messenger avec le conseiller d'Etat, il explique avoir voulu l'informer que le MCG allait voter pour lui. Le bulletin et les enveloppes seraient censés l'illustrer. Il indique ne pas avoir pris les photos. Elles lui auraient été envoyées par un membre du MCG. «Je pense qu'il s'agit des enveloppes d'une grande famille», détaille-t-il.

Durant toute son audition, il a fermement nié avoir récolté des enveloppes de vote pour quelque politicien que ce soit. Son avocat ne nous a pas répondu.

*Prénom d'emprunt

Maudet exclut toute fraude

Pierre Maudet dit connaître l'homme qui lui a envoyé les photos d'enveloppes en sa qualité de militant PLR. "Je n'ai pas souvenir de messages particuliers de sa part au printemps dernier." Il relève qu'un grand nombre de gens postent sur Facebook des photos de leurs bulletins. L'élu imagine donc que l'homme "a dû me montrer qu'il avait activement travaillé dans son entourage pour faire voter, ce que j'ai sans doute salué par un signe. En période électorale, nombreux sont ceux qui se prévalent d'un soutien. Je n'ai jamais encouragé des pratiques de fraude électorale et je rejette avec la plus grande fermeté l'idée d'y avoir participé de près ou de loin."

Curieuse aide au vote

Visiblement, l'envoi de photos de bulletins de vote à Pierre Maudet durant la période électorale était habituel. Ainsi que l'a révélé lundi "Le Temps", Antoine Daher, l'ami entrepreneur du conseiller d'Etat, a aussi procédé de la sorte. Il l'a indiqué lors de son audition du 5 décembre devant le Ministère public. A cette occasion, il a dit avoir voté avec plusieurs personnes pour éviter qu'elles se trompent. "Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas remplir les bulletins de vote. Je l'ai donc fait avec eux. C'est pour cette raison que j'ai envoyé des photos de certains bulletins de vote à Pierre Maudet."

Ton opinion