Actualisé 09.10.2010 à 10:46

Genève

Maudet veut combattre le «cycloterrorisme»

Le conseiller administratif de la Ville de Genève Pierre Maudet veut combattre le «cycloterrorisme».

Pierre Maudet est un adepte de la mobilité douce.

Pierre Maudet est un adepte de la mobilité douce.

Dans une interview accordée samedi au «Matin», Pierre Maudet a justifié la récente campagne de répression menée par ses agents contre les cyclistes.

«Je constate une exaspération croissante des piétons», a déclaré le magistrat radical. Alors que la plupart des cyclistes respectent les règles de circulation, une petite partie s'en moque, «et je refuse de laisser s'implanter ce sentiment d'impunité».

M. Maudet est un adepte de la mobilité douce, mais l'élu estime que rouler à bicyclette «n'autorise pas les débordements». Lorsque les cyclistes prennent par exemple le parc des Cropettes pour une autoroute, «ça ne va pas».

Une campagne de répression a été menée dernièrement. Trois cent quarante-cinq cyclistes ont été verbalisés. «La majorité des infractions concernait le fait de brûler un feu rouge», a noté M.Maudet. Le magistrat se défend de vouloir harceler ou chicaner les utilisateurs de la petite reine.

Le conseiller administratif a indiqué que lorsqu'il enfourche son vélo, il «s'efforce de respecter scrupuleusement les règles». Il ne circule jamais sur les trottoirs, même pour traverser le pont du Mont-Blanc. «J'ai un bon coup de pédale!».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!