«The Voice»: Maximilien: «Igit m'a interdit de perdre»
Actualisé

«The Voice»Maximilien: «Igit m'a interdit de perdre»

Le finaliste lorrain de «The Voice», a confié ses ambitions à «L'essentiel», alors que la finale de l'émission approche à grands pas.

par
Patrick Théry/L'essentiel
Le jeune homme aura un fan club solide pour le soutenir samedi.

Le jeune homme aura un fan club solide pour le soutenir samedi.

Qu'avez-vous ressenti samedi dernier lorsque Nikos a prononcé votre prénom?

Maximilien Philippe, finaliste lorrain de The Voice France : Un grand soulagement. C'était très tendu. Lorsqu'il m'annonce que je suis qualifié pour la finale, je ne sais plus où j'en suis. Bref, c'est du bonheur même si je n'ai pas réalisé sur le coup ce qui m'arrivait.

Vous étiez très complice avec Igit, l'autre demi-finaliste. Est-il resté auprès de vous cette semaine pour vous aider à peaufiner vos décors et vos interprétations?

Il habite Paris. Il ne rentre pas à l'hôtel avec nous. Donc, je ne l'ai pas encore revu depuis l'émission. Je l'ai eu au téléphone. Il m'a interdit de perdre.

Le nom de Kendji revient avec insistance comme étant le favori du public. C'est aussi le sentiment des finalistes?

On s'en est rendu compte aussi. À vrai on n'est pas beaucoup à avoir envisagé la victoire. Mais bon c'est vrai qu'une fois en finale on y pense forcément. Je peux me contenter facilement d'une place en finale. Kendji est favori et s'il passe ce sera amplement mérité, c'est un mec bien.

Audun ou Paris? Où se situe désormais votre avenir?

Sur la planète Terre déjà. Ça pourrait être n'importe où. Partout où on a envie de m'entendre chanter. Mais j'aurai toujours un pied à Audun-le-Tiche. J'y ai mes amis.

Que faire pour ne pas sombrer dans l'oubli après une telle exposition médiatique?

Médiatiquement c'est une chose d'exister. La télévision n'est qu'un outil de promotion. Musicalement il y a un album en cours de réalisation et j'ai quelques touches pour participer à des spectacles musicaux.

Le 27 juin, vous êtes en représentation au Galaxie d'Amnéville. Une date marquée sur le calendrier?

Déjà, c'est la veille de mon anniversaire. Mais je veux juste pouvoir kiffer le moment sur scène. C'est ma région, la salle dans laquelle j'allais moi-même applaudir les artistes que j'aime. Ça va être grandiose. Je compte en profiter le maximum.

Un mot pour toutes les personnes qui vous soutiennent en Lorraine et au-delà de la frontière?

Je les remercie du fond du cœur de m'avoir porté jusqu'à la finale de The Voice. À chaque fois le public m'a sauvé. Les gens qui me soutiennent m'ont permis de vivre des choses incroyables. J'espère pouvoir les remercier un jour…

Peut-être avec un album en téléchargement gratuit?

(Il rit). Pourquoi pas ? On verra bien.

Quelle est votre relation avec votre coach, Garou?

Il se trouve qu'on s'entend très bien. C'est quelqu'un d'assez ouvert. Maintenant que je suis le dernier il m'a donné son numéro de téléphone. J'espère qu'on pourra poursuivre notre relation après The Voice.

Vous nous offrez un teaser de la finale de samedi?

Il y aura un duo sur un titre blues-rock avec Garou. Un solo, beaucoup de duos et de collégiales. Et surtout un duo qui me tient à cœur avec une grande dame de la chanson.

Ton opinion