Pacifique: Maysak faiblit à l'approche des Philippines
Actualisé

PacifiqueMaysak faiblit à l'approche des Philippines

Le super-typhon, qui a fait au moins cinq morts en balayant la Micronésie, perdait en intensité jeudi. Les autorités philippines craignaient néanmoins de grosses vagues.

L'état d'urgence a été décrété sur Chuuk, principal Etat de la fédération micronésienne dans le Pacifique occidental, où ont été recensés les cinq personnes décédées et les dégâts matériels les plus importants.

Accompagné de vents violents soufflant à 260 km/h, le super typhon, dont l'intensité n'a été mesurée qu'à de rares occasions ces dernières décennies sur la planète, avait déferlé sur Chuuk dimanche soir et traversé le vaste archipel composé de 607 îles avant de frapper l'Etat de Yap mercredi.

«Nous avons besoin de toute l'aide possible», a déclaré Courtney Stinnett qui tient un magasin d'équipement de plongée sur l'île de Weno. «Environ 95% des habitations de l'île ont été endommagées» et les arbres couchés obstruent les routes, a-t-elle ajouté.

Selon les services météorologiques de Guam, les vents apportés par Maysak soufflaient toujours à plus de 220 km/h en rafales jeudi, mais il ne cessait de faiblir et devrait être rétrogradé en cyclone de catégorie 1 vendredi, puis en simple tempête tropicale dimanche.

Vagues de quatre mètres

Il devrait toucher les Philippines tard samedi ou tôt dimanche alors que des millions de personnes célébreront Pâques sur le grand archipel catholique.

L'agence météo nationale a prévenu de «possibles inondations dans les régions de plaines et de glissements de terrain dans les reliefs» ainsi que de «vagues de 4 mètres» sur le littoral des îles de Samar, Bicol et Aurora.

Vivres et matériel d'urgence ont été «pré-positionnés» et les communes situées sur la trajectoire de la tempête placées en état d'alerte. Les pêcheurs sont invités à ne pas sortir en mer et le gouvernement devait ordonner le maintien à quai des navires de transport de passagers. (ats)

Ton opinion