Actualisé 03.02.2011 à 08:01

Révolte en Egypte

McCain appelle Moubarak à démissionner

Le sénateur américain John McCain a appelé mercredi le président égyptien Hosni Moubarak à démissionner, peu après avoir été reçu par le président Barack Obama.

«C'est regrettable (mais) le temps est venu pour le président Moubarak de démissionner et de lâcher les rênes du pouvoir», a affirmé John McCain, l'élu républicain de l'Arizona (sud-ouest) sur son compte Twitter.

«C'est dans le meilleur intérêt de l'Egypte, de ses habitants et de son armée», a ajouté le concurrent malheureux de M. Obama à la présidentielle américaine de 2008.

Hillary Clinton réclame une enquête

La cheffe de la diplomatie américaine Hillary Clinton a réclamé au vice-président égyptien Omar Souleimane une enquête sur les violences survenues dans les manifestations mercredi au Caire. Les affontements entre adversaires et partisans du président égyptien Hosni Moubarak ont fait un mort et plus de 600 blessés.

Lors d'une «conversation» mercredi, la secrétaire d'Etat «a souligné notre condamnation de la violence survenue» mercredi et «a invité le gouvernement à tenir les auteurs pleinement responsables», a déclaré Philip Crowley, porte-parole du département d'Etat.

«Elle a fermement appelé le gouvernement à enquêter», a-t-il poursuivi, et elle a insisté sur le fait que «la transition doit commencer maintenant», reprenant l'appel lancé mardi par le président Barack Obama.

«Nous ne savons pas qui a lâché ces voyous dans les rues du Caire», a dit M. Crowley: «Qui qu'ils soient, ils doivent être tenus responsables. C'était à l'évidence une tentative d'intimider les manifestants». (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!