Groupe de presse américain: McClatchy va supprimer 1600 emplois

Actualisé

Groupe de presse américainMcClatchy va supprimer 1600 emplois

Le groupe de presse américain McClatchy, confronté à la chute de ses recettes publicitaires, va supprimer 1600 emplois, soit environ 15% de ses effectifs.

Le salaire brut de son patron, Gary Pruitt, sera en outre diminué de 15%.

Les rémunérations d'autres dirigeants seront en outre diminuées de 10%, a précisé lundi le groupe. McClatchy publie une trentaine de quotidiens, dont le Miami Herald, le Sacramento Bee et l'Anchorage Daily News. Fortement endetté depuis le rachat du groupe de presse Knight Ridder en 2006, McClatchy cherchait un moyen de réduire ses dépenses.

«Les effets du ralentissement économique mondial nous contraignent à agir au plus vite pour réajuster nos effectifs et rendre nos activités plus efficaces», a déclaré Pruitt dans un communiqué.

«Nous avions auparavant envisagé un plan visant à atteindre un objectif de réduction des coûts, mais étant donné l'aggravation du contexte économique, nous devons aller plus loin. Je suis désolé que nous ayons été obligés de prendre ces mesures, mais je les crois nécessaires.»

McClatchy prévoit de devoir débourser 30 millions de dollars (environ 34,8 millions de francs) pour indemniser ces 1600 départs, qui commenceront à la fin du premier trimestre.

De nombreuses publications américaines, du New York Times au Los Angeles Times, ont supprimé plusieurs milliers d'emplois ces derniers mois en raison de l'érosion des recettes publicitaires. (ats)

Ton opinion