Lausanne: McDo et les véganes règlent leurs comptes
Publié

LausanneMcDo et les véganes règlent leurs comptes

Les militants antispécistes qui avaient mené une action dans une succursale lausannoise de la chaîne de fast-food ont été convoqués à des auditions.

par
Yannick Weber
269Life Libération Animale

Que des activistes véganes et la chaîne McDonald's ne soient pas les meilleurs amis du monde, il ne fait nul doute. Mais leur histoire commune se règle désormais face à la justice. Les militants de l'association 269Life Libération Animale sont actuellement entendus par un inspecteur sur demande du Ministère public.

En mai 2017, 11 militants étaient entrés dans le McDonald's de St-Laurent à Lausanne et avaient déversé du faux sang dans les allées, avant de se poster face aux clients qui prenaient leur repas en brandissant des pancartes. Ils avaient fini par être évacués par la police, arrivée en force. L'affaire n'avait pas été sans suite. «Notre franchisé a porte plainte et les activistes n'ont plus le droit d'entrer dans tous les restaurants McDonald's de Suisse, jusqu'à nouvel ordre», nous informait Béatrice Montserrat, porte-parole de la chaîne, en juillet dernier.

«On assume nos actes»

Elisa Keller, responsable de l'antenne suisse de 269Life Libération Animale, a été entendue mercredi matin par un inspecteur chargé de l'enquête. «McDonald's s'est portée partie civile et réclame 700 fr. de dédommagement», informe-t-elle. Tous les activistes convoqués se rendront à leur rendez-vous. «C'est une opportunité pour nous de faire valoir les intérêts des animaux et de continuer le débat public sur leur massacre», ajoute Elisa Keller.

«On assume nos actes. On sait que l'on s'expose à cela avec nos actions», mentionne-t-elle. A la suite de cette convocation, l'association a réagi sur sa page Facebook: «Que tremblent l'idéologie spéciste et ses défenseurs, le sang n'a pas fini de couler sur vos mains, vos sols et vos vitrines!» Le ton du débat est donné.

Ton opinion