Scandale à la FIFA: Me Carrard ne détaille aucune proposition
Actualisé

Scandale à la FIFAMe Carrard ne détaille aucune proposition

L'avocat vaudois François Carrard, qui préside la commission des réformes de la FIFA, n'a détaillé aucune proposition jeudi à l'issue de la première réunion à Berne.

Me François Carrard, président de la commission des réformes de la FIFA.

Me François Carrard, président de la commission des réformes de la FIFA.

Le président de la commission des réformes de la FIFA, l'avocat vaudois François Carrard, n'a donné aucun détail jeudi à l'issue de la première réunion à Berne, sur les réformes qui pourraient être présentées afin de rétablir la crédibilité de la FIFA.

«Nous avons effectué un travail en profondeur. Nous avons évoqué tous les secteurs dans lesquels des réformes sont possibles, à savoir la gouvernance, les mécanismes financiers ou les compétences des différentes structures de la FIFA», a déclaré François Carrard devant la presse.

La première réunion de la commission composée de 12 membres s'est tenue mercredi et jeudi sous la présidence de François Carrard, ancien directeur général du Comité international olympique (CIO) qui avait dirigé en 1999 le processus de réformes de la gouvernance du CIO alors en proie à un scandale de corruption lié à la candidature de Salt Lake City pour les JO d'hiver 2002.

La création de cette commission avait été annoncée le 20 juillet par Sepp Blatter, président démissionnaire de la FIFA, secouée par un vaste scandale de corruption.

Interrogé sur les premières propositions qui pourraient être présentées fin septembre au comité exécutif de la FIFA, M. Carrard a répondu qu'il n'entrerait «pas dans le détail». «Les propositions spécifiques seront mises sur la table lors de la prochaine réunion de notre commission», du 16 au 18 octobre à Berne, a-t-il simplement concédé.

La réunion s'était ouverte mercredi par une visite de Sepp Blatter. «Il est venu à ma demande, c'était juste une visite de courtoisie. Cela montre juste que la FIFA considère cette commission comme importante», a ajouté M. Carrard.

Mercredi, la commission avait également entendu les propositions de Domenico Scala, président de la commission d'audit et de conformité de la FIFA et président de la commission électorale.

M. Scala milite notamment pour une limitation du cumul des mandats et pour une limitation du poids des confédérations. Il souhaite également la mise en place d'un système de «double gouvernance», avec la création d'une structure s'ajoutant au comité exécutif.

La commission établira un rapport préliminaire qui sera présenté au prochain comité exécutif de la FIFA les 24 et 25 septembre avant que les réformes ne soient soumises au vote du prochain congrès de la FIFA, le 26 février, lors duquel un nouveau président doit être élu. (nxp/si)

(NewsXpress)

Ton opinion