Mondiaux de Liberec: Médaille de bronze pour Ammann

Actualisé

Mondiaux de LiberecMédaille de bronze pour Ammann

Simon Ammann a décroché la médaille de bronze au petit tremplin lors des Mondiaux de ski nordique à Liberec, en République tchèque.

Simon Ammann avait imploré la chance, elle lui a souri. Bénéficiant d'un concours de circonstances favorables, le Saint- Gallois a remporté la médaille de bronze de l'épreuve au petit tremplin des Mondiaux de Liberec. L'Autrichien Wolfgang Loitzl a décroché son premier grand titre.

Avec Loitzl, son compatriote Gregor Schlierenzauer et Ammann au trois premières places, le podium a la même configuration qu'en Coupe du monde, où ces trois hommes dominent outrageusement la saison. Souvent propices aux surprises, les Championnats du monde n'ont cette fois paradoxalement pas bousculé la hiérarchie, alors même que beaucoup s'attendaient à une loterie sur le tremplin très exposé de Jested.

La surprise était d'autant plus attendue au terme de la première manche, dominée par l'outsider finlandais Harri Olli. Le génial et fantasque Finnois s'était posé à 104,5 m, le plus long saut de la journée. Mais à son deuxième passage, il maîtrisait mal (87 m) le vent qui avait forci et finissait 13e.

Le Norvégien Anders Jacobsen, 3e de la manche initiale, craquait lui aussi (17e). Et même le surdoué Thomas Morgenstern, champion olympique au grand tremplin et meilleur sauteur la saison passée, avait les nerfs à vif. Voulant trop bien faire, il tirait trop son deuxième saut pour finir le nez dans la neige et retomber au 8e rang.

Ammann: «J'ai eu de la chance»

Ainsi, la voie du podium se dégageait pour Ammann. Le Saint- Gallois, 6e de la première manche, gagnait trois places pour décrocher un bronze inespéré, sur les talons de Schlierenzauer mais à distance respectable de Loizl. Ce podium complète la panoplie de médailles du Saint-Gallois, qui avait déjà gagné l'or aux Mondiaux de Sapporo en 2007 au grand tremplin et l'argent, à Sapporo toujours, au petit tremplin.

«J'ai eu de la chance», reconnaissait le Suisse, très soulagé. «Cette médaille est très importante pour moi car je sais comment on se sent sans rien. Toute la semaine, j'ai lutté, je n'avais pas les meilleures jambes (ndlr: il a du reste zappé le dernier entraînement). En plus, le concours était dur, le vent nous a mis en difficulté.»

Dans l'aire d'arrivée, Ammann a d'abord cru qu'il finirait 4e. Ses sauts avaient été bons, mais pas parfaits, et ses notes de style restaient inférieures à celles de ses concurrents. «J'ai craint alors de connaître un grand vide.» Mais la roue de la fortune a tourné et Ammann est reparti «très heureux», avec la certitude de pouvoir encore viser le podium dans l'épreuve au grand tremplin vendredi.

En comptant encore ses deux titres olympiques de Salt Lake City en 2002, Ammann asseoit sa place au Panthéon de sa discipline. Sur les épreuves d'un jour, au bilan, aucun des sauteurs en activité n'égale son palmarès. Ammann, à force de travail après sa débâcle aux Jeux de Turin (15e et 38e), a acquis une régularité qui en fait un candidat aux honneurs à tous les coups.

L'année Loitzl

La victoire de Loitzl couronne un sauteur de 29 ans qui atteint son zénith onze après ses débuts au plus haut niveau. Quatre fois champion du monde par équipes, l'Autrichien n'avait jamais rien gagné en individuel dans un grand Championnat. Mais tout lui réussit depuis le 1er janvier et son succès à Garmisch sur la Tournée des Quatre-Tremplins, qu'il avait finalement remportée. Ce soldat et père de famille avait attendu son 223e concours pour s'imposer en Coupe du monde. Et il attendu ses quatrièmes Championnats du monde pour triompher.

Le camp suisse a une deuxième raison de se réjouir avec la 6e place d'Andreas Küttel. Le Schwytzois confirme son retour en forme et approche d'un rang sa 5e place des Mondiaux de Sapporo au petit tremplin, qui reste son meilleur classement à des Mondiaux. «J'ai sauté avec le coeur», s'est-il félicité.

Petit tremplin. résultat final:

1. Wolfgang Loitzl (Aut) 282 (103,5/99)

2. Gregor Schlierenzauer (Aut) 275 (102/99)

3. Simon Ammann (S) 274,5 (102/99,5)

Puis: 6. Andreas Küttel (S) 268 (98,5/99)

(si)

Ton opinion