Médaillée paralympique fauchée sur la route
Actualisé

Médaillée paralympique fauchée sur la route

Sara Tretola s'entraînait dimanche avec son père lorsque le drame est arrivé.

Cycliste de 22 ans médaillée de bronze aux Jeux paralympiques d'Athènes, elle lutte aujourd'hui entre la vie et la mort. Pour une raison inconnue, la voiture qui les a percutés a dévié de sa trajectoire sur la route principale de Langnau. Sara Tretola, amputée d'un bras, est l'une des meilleures athlètes du sport handicap suisse. Elle venait de disputer une course en Grande-Bretagne.

Le père de la championne, Angelo, qui était également son entraîneur, a succombé à ses blessures. Il avait 57 ans. Tous deux ont été fauchés dimanche après-midi, à l'entraînement, alors qu'ils roulaient correctement sur la route principale. Il a suffi qu'une voiture débouche sur le mauvais côté de la route – l'enquête dira pourquoi elle s'est déportée sur la gauche – pour que la collision frontale se produise, à la hauteur de la caserne des pompiers.

Sara, 22 ans, amputée d'un bras, compte parmi les meilleures au sein du sport handicap suisse. La championne, évacuée par hélicoptère, est toujours hospitalisée, confirme le porte-parole de la police cantonale bernoise, Olivier Cochet. «Dans un premier temps, nous avons tenu à garder son identité secrète, car ses proches n'étaient pas avertis et sa famille tenait à la discrétion», précise-t-il.

Mais, dans l'Emmental, tout le monde se connaît et tout se sait très vite. L'avis mortuaire d'Angelo, publié avant-hier, a levé les derniers doutes. Sara était revenue samedi de Manchester, raconte Blick. Elle y avait disputé une compétition. Dimanche, elle était de nouveau en selle avec son père pour cet entraînement qui a tourné au drame.

(ert)

Ton opinion