Dopage de Marion Jones: Médailles confirmées pour les équipières
Actualisé

Dopage de Marion JonesMédailles confirmées pour les équipières

Les coéquipières de Marion Jones, convaincue de dopage, ne seront pas prétéritée. Elles conservent leurs médailles.

De gauche à droite, Jearl Miles-Clark, Monique Hennagan, La Tasha Colander-Richardson et Marion Jones.

De gauche à droite, Jearl Miles-Clark, Monique Hennagan, La Tasha Colander-Richardson et Marion Jones.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a choisi de laisser leurs médailles aux sept athlètes américaines qui avaient couru les relais des JO 2000 à Sydney avec Marion Jones, condamnée ensuite pour dopage.

Les athlètes concernées sont Andrea Anderson, Latasha Colander Clark, Jearl Miles-Clark, Torri Edwards, Chryste Gaines, Monique Hennagan et Passion Richardson.

Ces athlètes avaient fait appel auprès du TAS à Lausanne de la décision du Commission exécutive du CIO de leur retirer leurs médailles.

Le TAS à Lausanne leur a donné gain de cause. «Les équipes féminines américaines qui ont concouru lors des épreuves de relais 4 x 100 m et 4 x 400 m aux JO de Sydney ne doivent pas être disqualifiées, et les médailles et diplômes attribués aux athlètes ne doivent pas être restitués au CIO», estime le tribunal.

(ats)

Ton opinion