Genève - Médecins d’ados transgenres dénoncés par les parents
Publié

GenèveMédecins d’ados transgenres dénoncés par les parents

Les praticiens font l’objet d’une enquête pour avoir prescrit des hormones à leurs patientes mineures, qui souhaitaient opérer un changement de genre.

Les deux adolescentes de 16 et 17 ans souffrent de dysphorie de genre, soit une détresse liée à la discordance entre l'identité de genre et le sexe assigné à la naissance.

Les deux adolescentes de 16 et 17 ans souffrent de dysphorie de genre, soit une détresse liée à la discordance entre l'identité de genre et le sexe assigné à la naissance.

Getty Images/iStockphoto

Deux médecins genevois font face à la colère de parents mécontents. Leurs enfants, deux ados transgenres de 16 et 17 ans, souffrent de dysphorie de genre, soit le fait d’avoir l’impression d’être nées avec le mauvais sexe. Selon une information du «Matin Dimanche», un des deux praticiens, un psychiatre, leur avait prescrit l’an dernier des hormones masculines et une ablation des seins, afin de les aider à s’affirmer en tant que garçon. Un traitement octroyé à la hâte durant une période de questionnement, estiment les parents, qui ont dénoncé les médecins auprès de la Commission de surveillance des professions de la santé. Deux enquêtes administratives ont ainsi été ouvertes contre eux, en mars et en juin. La thérapie des deux ados a également été suspendue.

Les deux médecins contestent tout manquement. Si le résultat des investigations devait leur donner tort, la sanction pourrait aller d’un simple avertissement jusqu’à 20’000 francs d’amende ou encore une recommandation d’interdiction de pratique adressée au Département de la santé. En Suisse, un mineur n’a pas besoin de l’accord de ses parents pour demander un traitement médical, à condition que sa capacité de discernement soit jugée suffisante.

(lhu)

Ton opinion