Tennis – Open d’Australie: Nadal en contrôle, Tsitsipas profite du forfait de Berrettini
Actualisé

Tennis – Open d’AustralieNadal en contrôle, Tsitsipas profite du forfait de Berrettini

L’Espagnol a facilement dominé Fognini et se hisse en quarts de finale, tout comme Tsitsipas, Medvedev et Rublev. Chez les femmes, Jessica Pegula et Jennifer Brady et Ashleigh Barty se sont aussi qualifiées.

Rafael Nadal est soulagé: il n’a pas puisé dans ses réserves pour se débarrasser de Fabio Fognini. 

Rafael Nadal est soulagé: il n’a pas puisé dans ses réserves pour se débarrasser de Fabio Fognini.

AFP

Qu’il est loin le temps où Fabio Fognini s’avançait en bête noire de Rafael Nadal. C’était en 2015, saison de toutes les errances pour l’Espagnol, lequel avait mordu trois fois la poussière face aux audaces de l’Italien. Lundi matin à Melbourne, «Fogna» n’a jamais réussi à faire planer une quelconque menace sur la Rod Laver Arena tristement vide. Même convalescent – son dos a l’air d’aller beaucoup mieux – Rafael Nadal était beaucoup trop solide pour le mari de Flavia Pennetta, balayé 6-3, 6-4, 6-2 malgré un break d’avance au deuxième set.

«Heureusement, j’ai réussi à le rebreaker tout de suite derrière, c’était le moment clé du match à mon sens, s’est félicité Rafael Nadal au micro de John Fitzgerald. Les conditions sont plus rapides la journée, avec le soleil. Et je dois dire que ça me plaît bien. Cela dit, je m’adapte à tout, j’ai l’expérience pour. Mon dos va mieux. Et la journée d’entraînement de demain sera très importante avant d’aborder la suite du tournoi.»

Berrettini renonce

L'Italien Matteo Berrettini (10e), qui s'était blessé aux abdominaux au tour précédent, a déclaré forfait lundi avant son huitième de finale contre Stefanos Tsitsipas (6e), ont annoncé les organisateurs. Le Grec se retrouve ainsi sans jouer en quarts de finale, où il affrontera Rafael Nadal (2e).

Berrettini avait soudain ressenti une douleur abdominale samedi à la fin de son match du troisième tour contre Karen Khachanov (20e). Il avait quand même réussi à s'imposer 7-6 (7/1), 7-6 (7/5), 7-6 (7/5).

La revanche de New York

Deux jours après sa toute première victoire en cinq sets, le No 4 mondial Daniil Medvedev n’a pas musardé pour rallier son premier quart de finale à l'Open d'Australie, lundi à Melbourne. 6-4, 6-2, 6-3 en 89 minutes: Medvedev n’a pas traîné face à l’Américain Mackenzie McDonald, le moins bien classé des huitièmes de finaliste, retombé des portes du top 50 au 192e rang mondial. Ni perdu son calme, comme ça avait été le cas au tour précédent, quand Filip Krajinovic (33e) remontait de deux sets zéro à deux sets partout.

Avec 29 points gagnants pour seulement 15 fautes directes, la feuille de stats du Russe est excellente. Sa dynamique du moment aussi: à cheval sur 2020 et 2021, Medvedev, vainqueur du Masters 1000 de Paris et du Masters en fin de saison dernière, puis de l’ATP Cup avec la Russie début février, en est désormais à dix-huit victoires consécutives. En quarts de finale pour la première fois à Melbourne, le Russe considère que «c’est une grande réussite». Mais «j’en veux tout le temps plus, bien sûr», ajoute le finaliste de l'US Open 2019 et demi-finaliste de l’édition 2020 du Grand Chelem new-yorkais.

L’attend désormais un duel 100% russe puisque Andrey Rublev (8e) a bénéficié de l’abandon du Norvégien Casper Ruud (28e) après deux sets (6-2, 7-6). Pour la première fois dans l’ère Open, trois joueurs russes figurent ainsi parmi les huit derniers en course dans un tournoi du Grand Chelem, l’inattendu Aslan Karatsev, 114e mondial et issu des qualifications, s’y étant fait une place dès dimanche.

Brady-Pegula, 100% USA

«Rendez-vous au prochain tour Jen», a écrit Jessica Pegula (61e) à destination de sa compatriote Jennifer Brady (24e) sur la caméra que tous signent une fois la victoire acquise. «Je t’attends Jess», lui a répondu Brady environ deux heures plus tard. Brady-Pegula, c’est donc l’affiche d’un quart de finale 100% américain.

La première, qui s’est révélée en atteignant le dernier carré de l'US Open en septembre dernier, a dominé 6-1, 7-5 la Croate Donna Vekic (33e), diminuée par un genou droit douloureux, et largement bandé au début du second set. La seconde, elle, a surmonté un passage à vide dans la deuxième manche pour venir à bout de la No 5 mondiale Elina Svitolina 6-4, 3-6, 6-3. Elle en est récompensée par son tout premier quart de finale en Grand Chelem, à 26 ans.

Ce succès contre Svitolina est le premier de sa carrière face à une joueuse du top 10. Avant cette quinzaine australienne, jamais Pegula n’avait atteint la deuxième semaine en Grand Chelem. Avec Serena Williams qualifiée la veille, les Américaines seront trois au rendez-vous des quarts de finale. Shelby Rogers (57e) n’a pas été en mesure de rejoindre ses compatriotes. Elle s’est inclinée 6-3 6-4 face à la No 1 mondiale Ashleigh Barty.

(Sport-Center)

Ton opinion