Meghan Markle et le prince Harry croient en la finance éthique
Publié

États-UnisMeghan Markle et le prince Harry croient en la finance éthique

Le couple souhaite démocratiser l'idée d'investir dans des entreprises responsables en termes environnementaux et sociaux, en s'associant avec un acteur du secteur.

Meghan Markle et son époux le prince Harry veulent promouvoir la finance éthique. 

Meghan Markle et son époux le prince Harry veulent promouvoir la finance éthique.

Reuters 

Meghan Markle et son mari le prince Harry ont noué un nouveau partenariat dans le monde des affaires, cette fois avec la société d’investissement Ethic qui promeut des placements financiers respectant certains critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. En plus d’investir une partie de leurs économies dans l’entreprise, le couple en devient un «partenaire d’impact», a expliqué Ethic mardi sur son site sans donner plus de précisions sur leur rôle exact. Le prince Harry et Meghan «partagent de nombreuses valeurs avec nous et, nous le soupçonnons, avec nombre d’entre vous», est-il écrit.

Démocratiser l'investissement durable

«En travaillant ensemble, nous espérons informer, éduquer et inspirer une action généralisée autour de certains des problèmes les plus importants et les plus déterminants de notre temps», indique encore Ethic. Dans une interview au «New York Times», le couple a expliqué vouloir démocratiser l’idée d’investir, et de le faire dans des entreprises responsables.

Grâce à des amis

«Dans le monde d’où je viens, on ne parle pas d’investissement. On n’a pas le luxe d’investir, cela paraît tellement chic», a souligné Meghan Markle dans une interview au grand quotidien new-yorkais. «Mon mari dit depuis des années «si seulement il y avait un endroit qui corresponde à nos valeurs, on pourrait y mettre son argent», a-t-elle ajouté en soulignant avoir entendu parler d’Ethic par des amis.

Nombreux autres projets

En plus de leurs activités caritatives, le couple a noué plusieurs collaborations depuis son arrivée en Californie et sa mise en retrait de la monarchie britannique, dont des partenariats lucratifs avec Netflix et Spotify. Le prince Harry a aussi accepté en mars un poste de direction au sein d’une entreprise de coaching basée à San Francisco, BetterUp, et doit publier ses mémoires en 2022.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires