CFF: Meilleure réception mobile dans les trains régionaux
Actualisé

CFFMeilleure réception mobile dans les trains régionaux

D'ici 2020, les CFF veulent équiper tous les wagons des amplificateurs de signal déjà installés dans la plupart des trains directs.

par
ats/dmz

Les CFF veulent équiper tous les wagons des amplificateurs de signal déjà installés dans la plupart des trains directs. Mais la question du financement n'est pas encore réglée.

En 2020, la qualité de la réception sera aussi bonne dans le trafic régional que dans le trafic grandes lignes, a assuré le directeur des CFF Andreas Meyer mercredi devant les médias à Berne. Actuellement, la couverture dans les trains régionaux est insuffisante, a-t-il reconnu.

Les CFF vont équiper leurs véhicules d'amplificateurs de signal qui permettent une transmission 2G/3G/4G des données depuis les «smartphones» et appareils munis d'une carte SIM selon des standards rapides. D'ici fin 2014, tous les trains du trafic grandes lignes disposeront de ces appareils, signalisés au moyen d'un autocollant bleu avec des barrettes blanches, contre 70% actuellement.

Accord espéré avant Noël

Les CFF ont aussi entamé des discussions avec les trois opérateurs de téléphonie mobile pour que ces derniers installent davantage d'antennes le long des lignes ferroviaires.

L'installation des amplificateurs de signal coûtera 66 millions de francs. Mais le trafic régional étant aussi du ressort des cantons, des discussions sont en cours entre ces derniers, et les CFF, les opérateurs ainsi que l'Office fédéral des transports (OFT) pour déterminer la répartition des coûts.

Selon les CFF, un co-financement par l'OFT exigerait que la plus grande partie soit prise en charge par les opérateurs. Sur les grandes lignes, le financement de l'installation des amplificateurs sera partagé entre les CFF et les opérateurs, a ajouté Peter Kummer, chef de l'informatique des CFF, sans articuler de chiffres.

Andreas Meyer espère qu'une solution sera trouvée avec les opérateurs d'ici Noël. Ainsi, les CFF pourront installer les amplificateurs dans les wagons des trains régionaux lors des révisions du matériel roulant planifiées dès l'an prochain.

Ils vont par contre supprimer l'été prochain le service de WiFi payant proposé par Swisscom dans 73 voitures de première classe. Cette technologie était très peu utilisée, la qualité des liaisons via des antennes de téléphonie mobile étant bien meilleure dans les trains, a relevé Peter Kummer.

WiFi gratuit dans quatre gares romandes

Dès mercredi, les voyageurs en gare de Vevey, Montreux, Morges et Nyon bénéficient d'un accès à Internet gratuit et sans fil. En août, les CFF avaient tenté l'expérience en Suisse alémanique, dans les gares de Berthoud, Wetzikon et Berne-Wankdorf. Plus 5000 personnes se sont déjà inscrites au service «SBB-FREE» WiFi, ce conforte l'ex-régie dans son idée de développer cette offre aux 100 gares les plus fréquentées du pays d'ici à fin 2015.

Ton opinion