«Mein Führer» ne fait pas rire les Juifs d'Allemagne
Actualisé

«Mein Führer» ne fait pas rire les Juifs d'Allemagne

Le vice-président du Conseil central des Juifs d'Allemagne a déclaré qu'il ne «pouvait pas rire» d'un film comique sur Hitler dont la première a eu lieu mardi soir en Allemagne.

«Mein Führer», une comédie du cinéaste hélvétique Daniel Levy, sort le 18 janvier en Suisse.

«Je viens d'une famille touchée par l'Holocauste. Cela me fait très mal au ventre lorsque Hitler et l'Holocauste sont traités comme une comédie», a dit Dieter Graumann.»Je ne peux pas rire car chaque éclat de rire me resterait en travers de la gorge», a-t-il ajouté.

«Mon Führer - La vérité vraiment la plus vraie sur Adolf Hitler», réalisé par Dani Levy, sort jeudi en Allemagne. Il fera son apparition dans les salles alémaniques le 18 janvier. Sa projection dans les salles romandes n'est pas encore prévue, a indiqué a l'ATS le distributeur Filmcooperative à Zürich.

Le film du réalisateur suisse montre un Hitler impuissant, incontinent et pleurnichard, un toxicomane que son père n'a pas assez aimé.

Il raconte comment un acteur juif réquisitionné dans un camp de concentration est sommé par le chef de la propagande nazie, Joseph Goebbels, d'entraîner un Hitler démoralisé pour le discours du Nouvel An 1945 où il doit préparer les Allemands à l'ultime offensive.

Premier rôle «déçu»

Le comédien Helge Schneider, qui joue Hitler dans la comédie a lui-même affirmé dernièrement que la version finale du film n'était pas drôle, ce qu'il attribue au montage. «C'est sûr, le film n'est pas mauvais. Mais je n'ai pas été emballé. Je suis désolé, je ne l'ai pas trouvé si drôle que ça», a dit le cabarettiste à la radio berlinoise Radioeins.

Helge Schneider reproche au réalisateur d'avoir modifié le montage, au détriment selon lui du caractère comique du personnage. Dans une interview au journal allemand «Die Welt», il déclare ne pas vouloir prendre ses distances «de son rôle, au contraire. Mais de la façon dont le film a été fait.»

Bon accueil

Le film a pourtant été accueilli par des applaudissements enthousiastes lors de sa première projection à Essen, dans le nord- ouest de l'Allemagne. «Je devais faire ce film. Il est sorti de moi presque comme alien», a déclaré à cette occasion Daniel Levy.

La comédie a, en général, été plutôt bien perçue par les critiques allemands. «Il est peut-être venu le temps où les Allemands peuvent aussi rire sur Hitler», a estimé le «Financial Times Deutschland».

L'hebdomadaire de référence «Die Zeit» se montre plus réservé: «'Mon Führer' est en passe de devenir un véritable événement historique, à savoir le premier film grand public où Hitler apparaît comme un type plutôt à plaindre, sur le fond même plutôt gentil». «Mais le film de Levy ne trouve pas forcément le ton juste pour ce qui est d'engager une discussion sur les grandes questions.» (ats)

Ton opinion